Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Présidence

Nouredine Hadj-Said remplace Yves Maréchal comme chargé de mission Energie

Mis à jour le 19 mai 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Nouredine Hadj-Said, professeur et chercheur à Grenoble INP, est chargé de mission Energie pour la recherche. Il succède à Yves Maréchal qui a pris la direction de Grenoble INP – Ense3 début 2014.

Directeur adjoint du laboratoire G2ELAB, Nouredine Hadj-Said est un spécialiste internationalement reconnu dans le domaine des réseaux d'énergie électrique (Smartgrids) ainsi que de la production décentralisée. Il représente notamment la France à l’Agence Internationale de l’Energie depuis 2009.


Renforcer la visibilité du site dans une thématique majeure du siècle


« Dans le cadre de ma nouvelle fonction, je vais prendre la suite des actions amorcées par mon prédécesseur, dans le respect de la stratégie de l’établissement pour la thématique de l’énergie.
Tout d’abord, ma mission sera de représenter Grenoble INP au niveau du site sur ces thématiques, mais aussi aux niveaux national et international.
Je dois également coordonner, au sein de Grenoble INP et en lien avec les autres acteurs du site, toutes les actions menées dans ce domaine. En effet, l’énergie est typiquement un axe ‘transverse’ au niveau de l’Université Grenoble Alpes (UGA), impliquant différents laboratoires dans plusieurs disciplines : mathématiques, électricité, sciences humaines et sociales, économie, matériaux…

Yves Maréchal avait entamé une cartographie des compétences dans les laboratoires de Grenoble INP mais aussi du site grenoblois dans le domaine de l’énergie. Je vais poursuivre ce travail, dans l’idée de faire converger des intérêts et de faire émerger des projets communs. Cela permettra de renforcer la visibilité de Grenoble INP dans le domaine de l’énergie, qui figure parmi les trois enjeux mondiaux du siècle, avec l’eau et la sécurité alimentaire.

L'autre grand volet de ma mission concerne les synergies formation / recherche. Dans les prochaines années, la construction des nouveaux locaux de l'école Ense3 dans le cadre du projet GreEnER va donner un ancrage à cette thématique. Il s'agira de favoriser les synergies entre la formation, la recherche et l'industrie. En dynamisant ces relations, la communauté d'acteurs grenoblois liée à l'énergie gagnera en puissance et contribuera à l'image de marque du site et à sa reconnaissance.
"


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 19 mai 2014

Univ. Grenoble Alpes