Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Les élèves-ingénieurs sensibilisés sur les risques en montagne

Publié le 18 mai 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Colloque / Séminaire

Plus de 70 étudiants français et étrangers et enseignants de Grenoble INP ont assisté à la conférence de sensibilisation aux risques en montagne, organisée jeudi dernier par le Service des Relations Internationales.

Comme chacun sait, l'attractivité de l'agglomération grenobloise vient en grande partie de son cadre naturel exceptionnel. Aussi, ce formidable terrain d'aventures et parfois de mésaventures attire toujours plus d'amateurs. Il arrive parfois que randonneurs, grimpeurs ou alpinistes de tous niveaux sous estiment ou méconnaissent, selon les cas, les règles élémentaires de sécurité en montagne.

Secourisme en montagne« Un milieu facile n'est pas un milieu sans risque » a martelé Philippe Brass, guide de haute montagne, qui recommande de prendre autant de précautions sur une cascade de glace que sur un sentier de randonnée pédestre, dont l'apparente facilité peut dissimuler un danger potentiel (barres rocheuses en contrebas, chute de pierres...). M Brass a notamment insisté sur une bonne préparation physique et mentale, indispensable avant de s'aventurer en montagne. « Si le risque zéro n'existe pas » a souligné Pascal Vassy, membre du CAF (Club alpin français) et moniteur de ski alpinisme à la FFME (Fédération tfrançaise de la montagne et de l'escalade), « partir du bon pied » c'est aussi s'assurer d'un retour plus serein. Pour cela une check-list n'est pas de trop : prévenir un tiers de son itinéraire (sans le modifier en chemin !), respecter le timing initial, prendre la météo, penser à la trousse de secours et aux cartes topographiques des lieux, une bonne condition physique est vivement recommandée sans oublier de vérifier avant de partir le matériel adéquat individuel et collectif.

Secourisme en montagne«  Une simple entorse de la cheville en fin d'après-midi, alors que vous évoluez seul(e), sur un sentier de randonnée peu fréquenté, peut se terminer par un bivouac de fortune en pleine montagne ! » a prévenu Sophie Houssemand, médecin urgentiste à Grenoble, spécialiste des pathologies du sport en montagne. « Une trousse de secours bien faite (aspirine, paracétamol, lotion ophtalmique, désinfectant, compresses...) n'occupe qu'une place minime dans le sac à dos et peut être très utile pour soi ou les autres ». Pierre Durand, gendarme au PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne) a quant à lui énuméré avec pragmatisme et humour les principaux réflexes en cas d'accidents mineurs ou majeurs en montagne.

Des gestes simples, comme celui de garder son calme et de prévenir les secours en leur communiquant des informations pertinentes sur l'accident, jusqu'à l'arrivée des secours par voie aérienne ou terrestre. Comme dans beaucoup d'activités sportives, une bonne connaissance de soi et du milieu sont nos meilleurs alliés.
Après le vif intérêt suscité par cette conférence débat, le Service des Relations Internationales envisage de réitérer l'expérience à raison de deux « piqûres de rappel » par an !

Numéros d'urgence à retenir :
112 (appel d'urgence européen)
04 76 22 22 22 (PGHM)
15 (SAMU)
Information/Formation :
Grenoble Montagne : http://www.grenoble-montagne.com/mo...
CAF Isère : http://clubalpinisere.free.fr/
FFME : http://www.ffme.fr/


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 18 mai 2009

Univ. Grenoble Alpes