Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Le Forum 4i dans la course aux défis énergétiques

Publié le 10 juin 2008
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Rencontre - débat

Depuis 1998, la Ville de Grenoble encourage la création et le développement d'entreprises innovantes grâce au Forum 4i (Innovation, Industrie, Investissement et International).

L'édition 2008 de cette manifestation, qui s'est déroulée le 29 mai 2008 à Europôle Centre de Congrès, était consacrée aux recherches développées autour des défis énergétiques, lesquelles intègrent aujourd'hui les trois piliers fondamentaux du développement durable : le développement économique, la dimension sociale et sociétale, et l'efficacité énergétique.

Les enjeux sont de parvenir à équilibrer la production énergétique française et à augmenter la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique à l'horizon 2020 conformément aux propositions issues du Grenelle de l'environnement.
La journée a commencé par la traditionnelle table ronde du Forum 4i®, qui a constitué un temps d'échanges privilégié au cours duquel des personnalités locales, nationales et européennes sont venues faire part de leur expérience sur la thématique suivante : "Les défis de l'énergie intelligente en Europe". Parmi elles : Michel Destot député-Maire de Grenoble, Patrick Criqui, économiste de l'UPMF, qui a analysé le rôle des politiques publiques face aux grands défis énergétiques tels que la crise pétrolière et la crise climatique, Didier Marsacq Directeur du CEA Liten, pour qui il est souhaitable d'attaquer le problème selon les trois aspects de la génération, du stockage et de la gestion de l'énergie, et enfin Eric Pilaud, DG stratégie clients et technologies chez Schneider Electric et président du pôle Minalogic, qui décerne un label GREEN = GRenoble Efficacité ENergetique à certains de ses projets.

D'autres temps forts ont marqué la journée. Ainsi, le forum des capitaux a permis aux porteurs de 14 projets innovants en recherche de financement de rencontrer plus de 25 sociétés de capital-risque nationales et européennes. Quant à la vitrine technologique, elle était cette année entièrement consacrée à des projets dans le domaine des énergies intelligentes et de l'environnement, allant de la miniaturisation des sources d'énergie à la récupération d'énergie... Une douzaine d'innovations issues des laboratoires de recherche rhônalpins étaient présentées au public.

Un projet INP au forum 4iPour en citer deux issues des laboratoires de Grenoble INP : le projet matériaux et systèmes magnétocaloriques , piloté par le G2ELab dont l'idée est d'utiliser l'effet magnétocalorique de certains matériaux, comme est une alternative aux problèmes de pollution engendrés par les gaz à effet de serre employés dans la réfrigération. L'effet magnétocalorique consiste en un changement de température d'un matériau magnétique soumis à un champ magnétique externe. Cet effet se produit à la fois dans les matériaux métalliques et les céramiques.
En outre, ce principe permet d'augmenter l'efficacité énergétique qui est au mieux de 40% avec le système classique à compression de gaz, vers plus de 60% avec des appareils magnétocaloriques, compacts, silencieux, réversibles et sans utilisation de gaz à effet de serre.

Le projet Harvest au forum 4iAutre projet présenté, le projet Harvest , dont l'objectif est de récupérer de l'énergie à partir des courants fluviaux et marins est particulièrement intéressante car elle constitue une source immense, quasi inépuisable et prédictible. Dans ce contexte, le développement d'un concept particulier et un programme de recherche associé ont été initiés en 2001.
En règle générale, les éoliennes sont constituées de turbines horizontales et de grande taille. Ici, les chercheurs ont imaginé des turbines verticales, de petite taille, tournant autour de leur axe vertical perpendiculairement à l'écoulement de l'eau. Plusieurs de ces turbines sont empilées sur un même axe pour former une tour, permettant d'utiliser la hauteur d'eau disponible. Ce procédé fonctionne quelle que soit l'orientation du courant et présente l'avantage de mettre en œuvre des structures légères qui favorisent, d'une part l'exploitation rationnelle des gisements et d'autre part limitent l'impact sur l'environnement.
Ce projet, labellisé par le pôle Tenerrdis, réunit trois laboratoires Grenoblois (LEGI, 3S-R, G2Elab) de Grenoble INP, de l'UJF et du CNRS, un laboratoire de l'INSA de Lyon (LAMCOS), ainsi qu'AREVA pour toute l'industrialisation des hydroliennes et EDF pour la mise à disposition de sites en canal ou rivière, l'évaluation des impacts et l'analyse de la ressource hydraulique. Il devrait aboutir à la mise en place d'un premier prototype capable de produire 100 kW en eau douce d'ici 2010.

Le site du forum 4i : www.forum4i.fr

Contact :
Carole Silvy

conférence du forum 4i 2008

Exposants au forum 4i 2008


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 10 juin 2008

Univ. Grenoble Alpes