Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Le CPP a fait sa rentrée

Publié le 10 septembre 2008
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

Les 118 élèves de 1ère année du CPP étaient rassemblés mardi dernier pour une intense journée de rentrée.

« Vous avez choisi Grenoble INP pour vous préparer à intégrer une école d'ingénieur du réseau des INP. Pendant 2 ans, nous vous formerons et vous accompagnerons pour réaliser cet objectif. Vous avez également été choisis par Grenoble INP, à l'issue d'une sélection parmi 1566 candidats. » C'est sur ces mots que Paul Jacquet a accueilli les étudiants.
L'administrateur général a fait un focus sur l'histoire de Grenoble INP «  qui a su rebondir au fil des mutations technologiques, de l'électricité en 1900 aux nanotechnologies aujourd'hui. » Il a également insisté sur la triple mission de Grenoble INP (formation, recherche, partenariat industriel) et sur l'importance de l'ouverture des ingénieurs à l'international, avant de présenter brièvement les 6 écoles et leurs filières de formation.

De Grenoble et d'ailleurs

Françoise Videau, directrice, a ensuite présenté le CPP. 


Rentrée du CPP 2008Cette année, les 118 admis à Grenoble (105 en 2007) proviennent à 66,95 % de l'académie de Grenoble. C'est le cas d'Emmanuelle et de Philippine, toutes deux grenobloises et anciennes élèves du lycée Champollion. "Nous avons opté pour le CPP car nous voulions pas intégrer une prépa classique. Et puis nous avons assisté à la présentation des écoles faite par Grenoble INP dans notre lycée. Ça nous a donné envie, et puis comme nous sommes grenobloises, on peut dire que nous étions déjà dans le bain !"

Le reste des admis 5,93 % de celle de Lyon, 8,47 % d'Aix-Marseille et 18,64 % d'autres académies ou de l'étranger.

Arnaud, lui est originaire d'Avignon et il se monter très détendu. "Je profite du très bon accueil !" Et lorsqu'on lui demande pourquoi il a choisi le CPP de Grenoble, la réponse fuse : "Pour le ski !" puis il précise. "C'est aussi pour éviter les concours, que je trouvent trop aléatoires. Je me suis bien renseigné avant de venir ici, et je sais qu'il y a une excellente réputation et une très bonne ambiance."

La moyenne obtenue par ces étudiants au bac est passée de 15,2 à 15,4 et les filles restent largement minoritaires (28 % en 2008, 30,5 % en 2007).

Une voie difficile

Françoise Videau a présenté l'équipe pédagogique en insistant sur sa disponibilité et elle a mis les élèves en garde : en prépa il faut travailler dès le 1er jour et savoir demander de l'aide à la première difficulté. En moyenne, 15% des élèves ne passent pas le cap de la première année, qui ne se redouble pas (25 % en 2005-2006, 18 % en 2006-2007, 24 % en 2007-2008) . Par contre, le taux d'admission en fin de 2ème année est de 100 % avec un accès à l'école choisie en priorité à 80 %, à l'issue d'un interclassement sur les 3 sites.
« La prépa au CPP est une prépa comme les autres pour ce qui est du programme, du niveau et du travail à fournir », a précisé Françoise Videau. La différence avec une autre prépa réside dans l'ouverture aux langues et à la communication et dans l'ambiance et le style d'enseignement. En 2ème année, le stage opérateur procure également un premier contact avec l'entreprise, qui n'existe pas dans les autres prépas. Enfin, le 2ème semestre de 2ème année apporte un approfondissement de 2 domaines choisis par l'élève.
« Vous avez choisi une voie d'excellence, exigeante, ardue. Vous êtes maintenant responsable de votre avenir » a conclu Françoise Videau, avant de passer la parole à la directrice des études.

Claude Perrier a ensuite apporté des précisions sur les emplois du temps, la formation des groupes, l'organisation des modules de cours, des devoirs surveillés et des épreuves communes aux 3 CPP, la répartition des coefficients sur les 2 années ou encore l'organisation d'un conseil pédagogique fin novembre pour faire le point sur les situations individuelles des élèves.

Après un café dans le hall, les nouveaux élèves ont rencontré les 2èmes années, munis de leur mascotte, pour un éclairage sur la vie étudiante et un témoignage sur leur expérience de la 1ère année. Les « petits nouveaux » ont pu poser leurs questions à ceux qui étaient à leur place il y a encore quelques mois.

L'après-midi était consacrée au test de langue, à la présentation du Bureau Virtuel (gestion des horaires, des salles...) et à la visite des locaux des sites Ampères et Bergès.

Les choses sérieuses peuvent maintenant commencer...

Contacts :
cpp@grenoble-inp.fr


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 8 septembre 2009

Univ. Grenoble Alpes