Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Lancement du groupe « Grenoble INP - Alumni – Au féminin »

Publié le 7 février 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

Il y a 100 ans, Antoinette Ancuta, une jeune fille d’origine polonaise, devenait la 1ère femme ingénieur. Et cette pionnière n’est pas seulement la première femme à avoir reçu un diplôme d’ingénieur, elle l’a reçu d’une école qui, 100 ans plus tard, s’appelle Grenoble INP.

Durant la dernière décennie, un nouveau diplômé de Grenoble INP sur 5 était une femme. Actuellement 30% des élèves sont des jeunes femmes.

Cette féminisation du métier d'ingénieur ne se retrouve pas pour l'instant, ou seulement très modestement, en haut de l'échelle hiérarchique.



Un groupe d'échange et de réflexion ouvert aux femmes comme aux hommes

C'est pourquoi, Grenoble INP Alumni lance aujourd'hui « Grenoble INP - Alumni - Au féminin », une démarche originale qui vise à rassembler toutes celles et tous ceux qui souhaitent réfléchir sur ce sujet sociétal et envisager des actions concrètes. Il s'agit de dépasser les clichés et les réquisitoires que certains militants féministes diffusent pour avoir une approche apaisée, réaliste et équilibrée.
Cette démarche repose sur le constat suivant :  les femmes ingénieurs, qui ont acquis le même diplôme après le même concours hyper sélectif, n'ont en général pas le même déroulement de carrière que leurs homologues masculins.
Au-delà des priorités souvent plus grandes qu'elles accordent à leur vie privée, les femmes semblent gérer leur carrière de manière moins efficace que les hommes. Parfois en raison de discriminations dues à leur hiérarchie, mais cela est finalement assez rare.
Sans généraliser outre mesure, on peut penser que le poids des stéréotypes culturels, un fonctionnement psychologique plus affectif, un moindre souci de valoriser leurs performances, peuvent expliquer qu'elles passent souvent, dans les promotions après des collègues masculins de valeur professionnelle égale.
Une meilleure égalité homme/femme aurait des conséquences positives pour tout le monde, en allégeant la pression de la réussite professionnelle qui pèse sur les hommes et en laissant aux femmes qui le souhaitent plus de place pour accéder à des postes à responsabilité.

« Grenoble INP Alumni - Au féminin » rassemblera les femmes, car elles rencontrent toutes à un moment ou l'autre de leur carrière des challenges qui se ressemblent , mais aussi les hommes, qui s'interrogent  sur leur place dans l'entreprise et son évolution, avec le triple objectif :
  • De sensibiliser les élèves, diplômées et les jeunes actives à la nécessité de gérer leur carrière si elles souhaitent progresser
  • De faire prendre conscience des différences psychologiques et comportementales entre les deux sexes, sans généraliser de manière excessive
  • De faire disparaître progressivement l'autocensure qui empêche de nombreuses jeunes filles, qui en auraient les capacités, de s'orienter vers des filières scientifiques et techniques.
Pour cela,  l'animation du groupe s'articule autour des actions suivantes :
  • Relayer les actualités sur l'égalité professionnelle
  • Sensibiliser les élèves-ingénieurs, hommes comme femmes, aux questions de l'égalité professionnelle à travers des interventions dans les école
  • Organiser des rencontres thématiques  et représenter Grenoble INP dans les événements s'intéressant à la place des femmes dans l'entreprise
  • Promouvoir les filières scientifiques auprès des jeunes filles

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 11 février 2013

Univ. Grenoble Alpes