Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

La plateforme d’Instrumentation nucléaire et de physique subatomique du LPSC fait peau neuve

Publié le 30 novembre 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Le Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie (LPSC), co-piloté par Grenoble INP, a inauguré sa nouvelle plateforme d’Instrumentation nucléaire et de physique subatomique ce lundi 14 novembre 2016, en présence notamment d’Arnaud Lucotte, directeur du LPSC, de Brigitte Plateau, administratrice générale de Grenoble INP, de Lise Dumasy, présidente de l’Université Grenoble Alpes (UGA) et de Yannis Karyotakis, responsable scientifique et technique du labex ENIGMASS.

LPSC-inauguration.jpg

LPSC-inauguration.jpg

Le laboratoire, spécialisé dans la physique nucléaire, la physique des particules et la cosmologie, est aussi, depuis sa création en 1967, un site d’enseignement. Plusieurs masters sont adossés aux compétences du LPSC. Outre les enseignements théoriques qu’ils reçoivent, les étudiants sont formés aux techniques expérimentales (instrumentation, chaine d’acquisition, simulation), et à l’analyse de données. La plupart des enseignements techniques sont dispensés sur la plateforme d’Instrumentation nucléaire et de physique subatomique hébergée par le laboratoire. Cette plateforme pratique est issue d’une mutualisation entre les moyens de Grenoble INP - Phelma et de l’UGA (UFR de Physique). Offrant aux étudiants un lieu de formation unique en instrumentation nucléaire et en physique subatomique expérimentale, elle couvre un champ étendu de moyens de détection et de types d’instrumentation en physique nucléaire et en physique des particules. Elle met également en valeur leurs applications dans le domaine de l’énergie, de l’environnement et dans le domaine médical.

Depuis 10 ans, la plateforme s’est ouverte à de nombreuses formations et à de nouvelles pédagogies et devait subir quelques aménagements pour continuer à accueillir les 500 étudiants par an dans de bonnes conditions. D’importants travaux soutenus par Grenoble INP, l’UGA, le Labex ENIGMASS ont donc été entrepris pour rénover et réaménager les locaux existants, construire une extension de 240 mètres carrés (faisant plus que doubler la surface totale) et renouveler les dispositifs expérimentaux.
Ces travaux permettront à la plateforme de poursuivre son développement en accueillant de nouvelles manips, de nouvelles formations, et en mettant en place de nouvelles pédagogies. Ils ont également permis d’améliorer l’accessibilité aux handicapés et de respecter les nouvelles normes de sécurité (avec notamment l’aménagement d’une salle sécurisée pour le stockage des sources radioactives).
Avec une vingtaine de dispositifs expérimentaux, deux salles d’informatique dont une avec simulateur de conduite REP (Réacteurs à Eau Pressurisée), la plateforme du LPSC est l’une des plus importantes plateformes en physique subatomique au niveau national.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 1 décembre 2016

Univ. Grenoble Alpes