Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

La journée RAFAM 2016 a connu un vif succès

Publié le 28 avril 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Rencontre - débat

Le 31 mars, grâce au soutien du labex CEMAM (Centre d’Excellence sur les Matériaux Architecturés Multifonctionnels) piloté par Grenoble INP, la journée RAFAM 2016 s’est tenue au sein de Grenoble INP - Phelma sur le campus de Saint-Martin d’Hères. Le réseau RAFAM (Rhône-Alpes Auvergne – Fabrication Additive Métallique), initié par le pôle de compétitivité VIAMECA regroupe les principaux acteurs institutionnels de la région travaillant dans le domaine de la fabrication additive métallique, à savoir le CETIM, l’IPC d’Oyonnax, Grenoble INP, l’ENI de Saint-Etienne, l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, l’INSA de Lyon et le Lycée Aragon de Givors. La 1ère journée RAFAM avait été organisée par Grenoble INP en 2014 et avait regroupé une centaine de participants.

rafam3.jpg

rafam3.jpg

Cette année, la journée a rassemblé plus de 200 personnes, avec environ 80 % d’industriels : de grands groupes (Michelin, Constellium, Thales, Vallourec, Erasteel, Renault Trucks - Volvo, General Electric-Alstom, Caterpillar, Radiall…), mais également un grand nombre de PME, notamment régionales. La journée a été ouverte par Pierre-Michel Destret, Président du pôle Viaméca et de C-TEC Constellium (Voreppe).

Durant la matinée, les membres du réseau RAFAM ont fait un point sur les dernières avancées dans le domaine de la fabrication additive métallique.

L’après-midi a été consacrée à des interventions industrielles suivies d’une table ronde sur les enjeux actuels dans le domaine. Une quinzaine de stands industriels ont également permis de montrer des pièces réalisées par cette nouvelle technologie.



 
Grenoble INP joue un rôle clé dans ces technologies, étant aujourd’hui le seul site universitaire français disposant d’une machine EBM (Electron Beam Melting), achetée en 2012 grâce notamment aux soutiens du labex CEMAM, de Grenoble INP et de la Région.

Contact : Jean-Jacques Blandin

 
Consulter le site du labex CEMAM

 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 2 mai 2016

Univ. Grenoble Alpes