Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable

> L'Institut

La fondation partenariale Grenoble INP

Mis à jour le 24 novembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Dotée dès sa création de 4,5 millions d'euros la fondation regroupant notre établissement, Grenoble INP - Alumni et des partenaires industriels prestigieux est bien lancée.

Fondation-partenariale-de-Grenoble-INP---Couleur-(RVB).jpg

Fondation-partenariale-de-Grenoble-INP---Couleur-(RVB).jpg

Alors que le montant des financements publics stagne et que les universités sont en passe de devenir autonomes dans la gestion de leurs budgets, il est devenu impératif, pour les établissements d'enseignement supérieur, de trouver des fonds par leurs propres moyens s'ils veulent se développer et être compétitifs au plus haut niveau européen et mondial.

"Conforme à sa culture partenariale, Grenoble INP créé un nouvel outil de collaboration avec les entreprises. Notre établissement est bien entendu un des membres fondateurs de cette fondation", indique Paul Jacquet, administrateur général de Grenoble INP.

"Généralisées par la loi LRU de 2007, les fondations sont pour cela un outil privilégié permettant de lever des fonds auprès d'industriels en complément des fonds publics, précise Michel Dang, vice-président des finances. Grenoble INP, qui n'avait pas attendu cette loi pour se préparer, vient de voir sa démarche officiellement soutenue par son Conseil d'Administration du 23 avril 2009".

 

4,5 millions d'euros de budget

Portée par l'Association des diplômés de Grenoble INP - Alumni, la fondation de notre établissement dispose à sa création d'un budget de 4,5 millions d'euros pour les cinq années à venir, ce qui, comparé à d'autres fondations d'établissements de même envergure, est très conséquent. Ces fonds proviennent d'industriels, dont certains ont donné jusqu'à 200000 euros par an, sur cinq ans ! "Pour les obtenir, nous avons fait jouer notre réseau d'influence au sein des entreprises : nous sommes allés démarcher directement nos partenaires, et la plupart ont répondu présents", explique Jean-Claude Sabonnadière, qui a dirigé le groupe de travail dédié à la mise en place de la fondation. Ainsi, 6 entreprises ont répondu favorablement à l'appel de Grenoble INP pour créer ensemble cette fondation, parmi lesquelles Schneider Electric, Cap Gemini, l'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie, L'UDIMEC, Electricité de France et ST Microelectronics.


Développer la compétitivité internationale et assurer l'égalité des chances

Une première campagne de levée de fonds va pouvoir être engagée. Les fonds récoltés seront utilisés pour contribuer au développement et à la compétitivité internationale de Grenoble INP en matière de formation d'ingénieurs et docteurs de très haut niveau et à l'égalité des chances dans l'accès à la formation.

 

Bénéficier d'un accès prioritaire à l'innovation technologique pour les partenaires industriels

De leur côté, les industriels fondateurs ont bien évidemment des exigences en retour de leur contribution. Ils voient dans leur partenariat avec Grenoble INP la garantie de bénéficier d'un accès prioritaire à l'innovation technologique créée par les enseignants - chercheurs de l'établissement, mais aussi au savoir-faire des ingénieurs et docteurs qu'ils forment. C'est le cas, par exemple, d'EDF, qui devra embaucher des centaines d'ingénieurs spécialisés dans le nucléaire d'ici 10 ans, et qui compte fortement sur les compétences grenobloises pour renforcer ses équipes dans le domaine (lire l'article de Laurent Stricker, conseiller du PDG d'EDF pour les activités nucléaires). Ils y voient également une opportunité de renforcer leur image par les actions que la fondation va entreprendre sur le plan social.

 

Les 8 membres fondateurs de la fondation partenariale

Grenoble INP, Schneider Electric, Cap Gemini, UIMM, UDIMEC, EDF, ST Microelectronics et Grenoble INP - Alumni ont créé ensemble la fondation de Grenoble INP en mettant des moyens à hauteur de 4,5 millions d'euros sur 5 ans. La première levée de fonds sera lancée prochainement.

(Article issu du "à savoir n°82)

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 24 novembre 2015

Univ. Grenoble Alpes