Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

La finale grenobloise du concours « Ma Thèse en 180 secondes »

Publié le 21 avril 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In
27 avril 2015
Auditorium du musée de Grenoble
Place Lavalette

Le 27 avril 2015, à partir de 18h, seize doctorants de l’Université Grenoble Alpes s’affrontent lors de la finale académique du concours MT180. Leur défi ? Trois minutes top chrono pour parler de leur thèse de manière simple et ludique et séduire un public profane. A la fin, il ne restera plus qu’un (ou une !) doctorant(e), qui représentera l’Université Grenoble Alpes lors de la finale nationale.

Un véritable défi de vulgarisation


Condenser des années de recherche en trois minutes, de façon simple et ludique, devant un jury de professionnels et un public de non spécialistes : c'est le défi lancé  à  tous  les  doctorants  de  l’Université Grenoble Alpes pour cette finale grenobloise du concours "Ma thèse en 180 secondes".
 
Seize doctorants, issus des laboratoires de l’Université Grenoble Alpes et du CNRS et représentant une grande diversité de domaines de recherche, se succéderont lors de ce "spectacle intelligent" pour présenter leur thèse en trois minutes, devant le grand public. Un défi délicat à l’occasion duquel ils devront faire preuve de passion, de rigueur et d'esprit de synthèse, tout en bannissant les termes trop techniques, en maîtrisant leur débit de parole, leur élocution, leur gestuelle, etc.

Pour cette grande finale à Grenoble, ouverte à tous et animée par la Ligue d’improvisation grenobloise, le public présent sera amené à voter pour choisir le meilleur candidat et lui décerner le Prix du public.

Mais c’est bien le jury éclectique, présidé par Marie-Christine Rousset, chercheuse en sciences du numérique, qui devra désigner un seul lauréat pour la finale nationale, où il défendra les couleurs de Grenoble à Nancy le 3 juin 2015.

En attendant le succès international de nos doctorants, la finale grenobloise du concours "Ma thèse en 180 secondes" aura lieu le 27 avril à l’Auditorium du Musée de Grenoble à partir de 18h.


Un coaching spécifique pour être prêt le jour J


Au-delà de la performance presque "théâtrale", ce concours permet aux doctorants participants de renforcer leurs compétences en vulgarisation et communication, afin d'établir de nouveaux liens avec la société, et d'augmenter la visibilité de leurs travaux. Conscient des enjeux multiples d’un tel exercice, le collège doctoral de l’Université Grenoble Alpes a d’ailleurs offert la possibilité, aux candidats qui le souhaitaient, de bénéficier d’une formation spécifique destinée à les préparer au mieux pour le jour J.
 

Les seize finalistes de l’académie de Grenoble


Sélectionnés parmi 53 candidats, les seize finalistes poursuivent leur thèse dans des domaines très variés et sur des thématiques pas toujours faciles à vulgariser !
 
  • Alexandre Artaud : « Spectroscopie tunnel à très basse température de graphène sur rhénium supraconducteur »
  • Shayma Bouanani, Phelma 2013 : « Contact shrink par auto-assemblage des copolymères à blocs »
  • Julie Brault : « Modélisation cellulaire de la Granulomatose Septique Chronique grâce aux cellules souches pluripotentes induites pour le développement d’une nouvelle approche thérapeutique : la protéine-médicament »
  • Faustine Cantalloube : « Développement de méthodes de traitement d'images pour la détection et la caractérisation d'exoplanètes »
  • Mélodie Chaperon : « Élaboration de cellules photovoltaïques organiques par impression Jet d’encre »
  • Dorothée Fournier : « La construction d'un territoire de loisirs et de sports, les redéfinitions de l'Oisans de 1960 à nos jours »
  • Guylaine Guéraud-Pinet G: « Analyse des modalités de circulation de la musique dans l'espace audiovisuel : le cas de la réutilisation des musiques préexistantes dans les programmes télévisuels de flux »
  • Xavier Guicherd-Delannaz : « La notion du religieux et de l'entre-deux, un syncrétisme pour penser le rock psychédélique »
  • Anne-Laure Ladier, Génie industriel 2011 : « Planification des opérations de cross-docking – Prise en compte des incertitudes opérationnelles et de la capacité des ressources internes »
  • Justine Lannier : « Formation des planètes géantes autour des étoiles de faible masse : contraintes observationnelles en imagerie »
  • Wielfried Mourier : « L'extension sectorielle et géographique des systèmes de permis négociables »
  • Grégoire Nieto : « Dispositifs de capture de type “caméra plénoptique” pour la vision à grande distance, et algorithmes de traitement et de visualisation »
  • Amira Radhouani : « Validation conjointe en UML et B de la sécurité des Systèmes d'Informations »
  • Renaud Stalinski : « Vers une meilleure compréhension des mécanismes de résistance au Bti (bacillus thuringiensis israelensis) chez le moustique »
  • Fabien Thoreau : « Conception et synthèse de vecteurs peptidiques pour le ciblage de la périphérie tumorale : application à l'aide à la chirurgie »
  • Céline Vernet : « Exposition prénatale à des perturbateurs endocriniens ubiquitaires (phénols et phtalates) et santé respiratoire chez le nourrisson et l'enfant »
 

Le jury


Le jury de la finale MT180 2015 est présidé par Marie-Christine Rousset, Professeur des Universités Informatique et sciences du numérique, Université Joseph Fourier, coordinatrice scientifique du labex PERSYVAL-lab et membre du comité éditorial d'Interstices.

Il est composé de :
  • Marie-Christine Bordeaux, Maître de conférences en Sciences de l'information et de la communication, responsable du Master de communication scientifique de l'Université Stendhal Grenoble-3, vice- présidente Culture et vie étudiante de l'Université Stendhal et chargée de mission Culture de l’Université Grenoble Alpes.
  • Pierre Bréchon, Professeur des universités Sciences politiques, Sciences Po Grenoble, président d’ARVAL (association pour la recherche sur les systèmes de valeurs) et Directeur honoraire de l’IEP de Grenoble.
  • Catherine Gauthier, Directrice du Muséum de Grenoble, conservateur du patrimoine scientifique technique et naturel
  • Vincent Mignotte, Directeur de l'ABG Intelli'Agence, directeur de recherche CNRS.

 

Les partenaires


La MGEN et la Casden soutiennent les candidats grenoblois en s’associant au CNRS Alpes et l’Université Grenoble Alpes dans le déroulement des sélections et la grande finale du 27 avril.

 

Le concours MT180


Le concours « Ma thèse en 180 secondes » est inspiré du concours « Three minute thesis (3MT®) », conçu à l'Université du Queensland. Le concept a été repris en 2012 au Québec par l'ACFAS qui a souhaité étendre le projet à l'ensemble des pays francophones.

Il est organisé en France par le CNRS et la Conférence des Présidents d’Université (CPU) en partenariat avec l’émission La Tête au Carré diffusée sur France Inter, à qui s’associent les universités volontaires en région.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Plus d’infos

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 27 avril 2015

Univ. Grenoble Alpes