Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

L’ingénieur Grenoble INP : une valeur sûre et recherchée

Publié le 4 septembre 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In
Communiqué

Malgré un marché de l'emploi globalement détérioré, Grenoble INP affiche un taux net d'emploi (87%) plus élevé que celui des autres écoles d'ingénieurs.

"L'ingénieur est une valeur sûre et recherchée qui vit la crise sans dommage", commente Gérard Duwat, en charge de l'enquête de l'Observatoire des ingénieurs dans la 24ème enquête socio-économique des Ingénieurs et Scientifiques de France, juin 2013. Les chiffres d'insertion des jeunes diplômés 2012 de Grenoble INP semblent confirmer cette allégation.
Dans le cadre de son observatoire de l'emploi, Grenoble INP suit ses diplômés en réalisant une enquête sur l'insertion professionnelle commune à toutes les grandes écoles. Cette enquête permet de mesurer l'adéquation des formations d'ingénieurs de Grenoble INP au marché actuel de l'emploi, ainsi que le degré d'employabilité de nos diplômés.
Les résultats de l'enquête sur la promotion 2012 sont globalement positifs :
  • le taux net d'emploi* des jeunes diplômés six mois après leur sortie de l'école reste plus élevé que celui enregistré dans les autres écoles d'ingénieurs, dans lesquelles il est de 83,5% contre 87% pour Grenoble INP.
  • 54% des diplômés 2012 en activité ont signé un contrat de travail avant la sortie d'école et 22% en moins de 2 mois.
  • 79% des diplômés sont en CDI (contre 81% pour la promotion 2011 à 6 mois). On ne note pas d'augmentation du nombre de CDD tel que constaté sur l'ensemble des écoles d'ingénieur ayant participé à l'enquête CGE.
Interrogés entre janvier et mars 2013, les diplômés 2012 ont répondu largement : le taux de réponse est de 80%. Il reste cependant inférieur à celui de la promotion 2011 avec 85% de taux de réponse.

Une insertion professionnelle des diplômés Grenoble INP (2012) satisfaisante


La répartition par secteur d'activité montre bien l'adéquation formation/emploi de Grenoble INP


            
Pour les diplômés 2012 ayant répondu à cette question, le 1er secteur d'embauche est le secteur de l'énergie, avec 23% de la population diplômée. En 2ème position, figurent les secteurs des technologies de l'information (12%) et de l'industrie des technologies de l'information (12%). Enfin, arrive le secteur de l'industrie automobile, aéronautique, navale et ferroviaire (12%).
A noter que plus de 55% des diplômés 2012 travaillent dans des groupes de plus de 2000 salariés.

Une répartition bien équilibrée des lieux de travail des ingénieurs de Grenoble INP

Ces résultats sont le fruit d'une étroite collaboration entre Grenoble INP et  les entreprises. Ils s'appuient également sur la contribution des ingénieurs en activité, adhérents de l'association Grenoble INP - Alumni, qui épaulent activement les jeunes diplômés (ou élèves ingénieurs). Durant leurs études, les futurs ingénieurs de Grenoble INP peuvent en outre compter sur le soutien de l'Espace information emploi de Grenoble INP, qui travaille en lien avec l'association des diplômés.

*Le taux net d'emploi est le rapport entre le nombre de diplômés en activité et le nombre total de diplômés (ici calculé en additionnant le nombre de diplômés en activité et ceux se déclarant à la recherche d'un emploi).

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 4 septembre 2013

Univ. Grenoble Alpes