Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Présidence

Jocelyn Chanussot, chargé de mission "classements internationaux" pour les relations internationales

Mis à jour le 28 juin 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

La mission "Relations internationales" est pilotée par Didier Bouvard, VP Recherche, et Mireille Jacomino, VP Formation, en lien avec le service Relations Internationales, dirigé par Bénédicte Corvaisier, et le réseau des laboratoires et écoles.

Parcours [legende-image]1337601648400[/legende-image]Jocelyn Chanussot est professeur à Grenoble INP - Ense3 et chercheur au laboratoire Gipsa-Lab, dans le domaine de l'image et du signal. Il a commencé sa carrière d'enseignant chercheur en 1999 dans cette école. Ses recherches s'articulent autour du traitement d'image, de la modélisation statistique et de la fusion des données de télédétection. Fellow de l'IEEE, Jocelyn Chanussot est par ailleurs le fondateur du chapitre français de la société savante IEEE Geoscience and Remote Sensing et l'éditeur en chef de la revue IEEE Journal of Selected Topics on Applied Earth Observations and Remote Sensing. Une attention particulière aux classements pour renforcer notre visibilité et notre attractivité "Indicateurs et classements internationaux font désormais partie du quotidien de toutes les grandes universités à travers le monde et de leur évaluation. Sans pour autant céder à la mode du "tout quantitatif", ces éléments sont une réalité que nous ne pouvons ignorer. L'enjeu pour Grenoble INP et le site grenoblois est d'apparaître dans ces classements, à la hauteur de la qualité de ses formations, de sa recherche et de ses partenariats industriels. Au delà des classements nationaux produits chaque année par la presse spécialisée (Usine Nouvelle, l'Etudiant etc...), on observe actuellement une multiplication des classements internationaux, venant compléter, voire concurrencer le célèbre "classement de Shanghai". Notons par exemple que, suite à l'action menée par Jens Kreisel et le service relations internationales sous la mandature de Paul Jacquet, Grenoble INP se place à la 102ème position mondiale, (et 2ème école d'ingénieurs françaises, juste après Polytechnique) dans l'édition 2011 du célèbre classement QS World University Rankings Engineering & Technology. Pour rappel, le groupe était classé 199ème l'année précédente : sommes nous devenus meilleurs en un an ? Non, nous étions déjà excellents ! Nous avons simplement pris conscience de l'importance de répondre de manière cohérente aux enquêtes et questionnaires, de nous appuyer davantage sur nos réseaux, en France comme à l'étranger. Si les classements se multiplient, si les critères d'évaluation évoluent d'une année à l'autre, il est intéressant de noter que seules 1 à 3% des 17000 universités à travers le monde sont visibles. Figurer au mieux dans ces classements, qui sont donc extrêmement sélectifs, contribuera à renforcer notre visibilité et notre attractivité, non seulement vis à vis des étudiants étrangers, mais également vis à vis de l'ensemble de nos partenaires."
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 28 juin 2012

Univ. Grenoble Alpes