Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Jeudis d’Axelera : la chimie durable au cœur des débats

Publié le 23 novembre 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Une centaine de personnes a répondu à l’invitation des jeudis du pôle de compétitivité Axelera, le 15 novembre 2012. Cet événement a combiné des conférences sur le thème "Chimie durable : matières premières, procédés et matériaux avancés" et des speed-meetings, à l'Espace Congrès du CTP.

Le Jeudi d'Axelera organisé à Grenoble INP - Pagora le 15 novembre 2012, a été un vrai succès. Réunissant près d'une centaine de participants, il a donné l'occasion à différents intervenants - institutionnels, clusters, entreprises - de s'exprimer sur le thème de la chimie durable.

Véritable outil d'animation visant à consolider et développer le réseau de la filière chimie-environnement, les Jeudis d'Axelera permettent, cinq fois dans l'année de favoriser la mise en réseau des acteurs du pôle. Dédiés aux professionnels de la chimie et de l'environnement, ces événements donnent à ces derniers une opportunité unique de mieux se connaître et de développer des contacts fructueux.

Plusieurs temps forts ont marqué ce rendez-vous. Après une visite des laboratoires de l'institut Carnot PolyNat, et quelques mots d'accueil de Bernard Pineaux, directeur de Pagora, et de Gilles Lenon, directeur du CTP, les participants ont pu assister à plusieurs conférences.
Jérôme Safar, premier vice-président chargé de l'économie et de l'innovation à la Métro, a rappelé l'importance de soutenir l'innovation en temps de crise. Aussi a-t-il assuré les partenaires du pôle chimie-environnement du « soutien de la Métro, qui restera fortement impliquée à vos côtés, car nous avons des objectifs communs. »
Dominique Le Gigan a ensuite présenté l'étude actuellement réalisée par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Grenoble sur la cartographie des compétences rhônalpines en bio-ressources. « Nous cherchons à identifier les entreprises du territoire capables d'intégrer des filières ou des sous filières du secteur. L'idée étant de placer ces entreprises au sein d'une chaine de valeur et d'identifier les chainons manquants, pour, à terme, être à même de remplacer certains produits pétrolifères par des matériaux bio-sourcés. Il y a de la demande dans de nombreux secteurs d'activité ! Cette notion de cartographie des compétences n'est pas nouvelle. Nous avions déjà réalisé un tel travail à la demande de Tenerrdis il y a trois ans avec succès. »

Comme il est de coutume lors de Jeudis d'Axelera, plusieurs adhérents du pôle de sont ensuite présentés à l'auditoire.
Patrick Sauvaget, directeur de branche ressources en eau et modélisation de Artelia, dont la principale implantation est située à Echirolles et réunit 500 personnes, a ainsi présenté sa société. « L'ambition d'Artelia est de devenir un leader européen de l'ingénierie indépendante et d'offrir à ses clients publics et privés, une approche originale de l'ingénierie, du management de projet et du conseil répondant aux attentes d'un monde en évolution. Notre société exerce ses missions dans neuf domaines d'activité : bâtiment, eau, environnement, énergie, maritime, ville, transport, industrie, multisites, et offre des métiers et des domaines d'activité très complémentaires. A noter que dans le domaine de l'eau et de l'environnement, nous partageons certaines installations d'expérimentation avec Grenoble INP. C'est le cas du grand bassin doté de batteurs serpents générateurs de houle aléatoire multidirectionnelle, dont il existe deux unités seulement en France. »
Valérie Robin, directeur technique de la société Rexor, laquelle vient juste d'intégrer le pôle Axelera, a également raconté l'histoire de sa société, spécialisée dans la fonctionnalisation de supports souples. « Notre ambition est d'apporter certaines fonctions à des matériaux souples pour répondre à des besoins précis. Cela peut être des propriétés de brillance, de thermorésistance, des effets métalliques, par exemple, à des films plastiques, des textiles etc. Nos métiers sont l'enduction, la découpe, la métallisation, et la formulation. Vous connaissez tous quelques uns de nos produits, telle la tirette rouge de la Vache qui rit ! Ce que nous venons chercher à Axelera, ce sont notamment des compétences en chimie sans solvant, et des partenaires pour nous aider à mener à bien un projet d'épurateur thermique. »
La série d'exposés a été conclue par Redouane Borsali, directeur du CERMAV et de PolyNat, et par Evelyne Mauret, directrice du LGP2 et directrice scientifique de PolyNat, qui ont respectivement présenté au public l'institut Carnot Polynat et l'Alliance Chimie Durable.

Ces présentations ont été suivies de rencontres pré-organisées selon le mode du "speed dating" : durant une heure, 22 personnes ont participé à de courts rendez-vous de 10 minutes en tête à tête, dans le but de générer des contacts professionnels et pourquoi pas de nouveaux partenariats. La soirée s'est terminée par un moment d'échanges et de convivialité autour d'un cocktail.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 26 novembre 2012

Univ. Grenoble Alpes