Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Jeanne Duvallet, Vice-Présidente des relations internationales de Grenoble INP, nommée à la CTI

Publié le 1 juillet 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué, Élections - nominations

Jeanne Duvallet, Vice-Présidente des relations internationales de Grenoble INP et ancienne directrice de Grenoble INP – Génie industriel, a été nominée, par arrêté du ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche en date du 20 mai 2014, membre de la Commission des Titre d’Ingénieurs (CTI) au titre de « représentant des instituts nationaux polytechniques ».

20090511-105843.gif

20090511-105843.gif


En savoir plus sur le parcours de Jeanne Duvallet

Parue dans le BO du 5 juin dernier, cette nomination à la CTI est faite au titre des 8 représentants « de membres choisis dans le personnel des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel relevant du ministère chargé de l'enseignement supérieur et dans lesquels est délivré le titre d'ingénieur diplômé ». Cette désignation prend effet pour une durée de 4 ans à compter du 1er juillet 2014. Interrogée sur ses objectifs durant ce mandat, Jeanne Duvallet nous confie avoir pour intention de tout mettre en œuvre pour «  accroitre l’internationalisation de nos formations et le rayonnement à l’international du modèle des ingénieurs à la française. Pour moi la CTI a pour ambition d’accompagner les écoles dans leur démarche de progrès et de développer la qualité de nos formations. Je suis donc curieuse de cet échange de pratiques et heureuse de porter le message des INP »

Pour mémoire, la CTI est un organisme indépendant chargé par la loi française depuis 1934  de  l’évaluation et de l’accréditation des formations d’ingénieurs françaises. La mission d’évaluation des formations a une portée décisionnaire pour les établissements privés et consulaires et rend un avis au ministère pour les établissements publics

Les missions de la CTI

La CTI a pour objectif de favoriser la visibilité internationale des formations d’ingénieurs en encourageant le développement de la recherche et de l’innovation, de mettre en place des processus internes d’assurance qualité des formations (en mettant à leur disposition un guide d’auto-évaluation), de favoriser la mobilité et l’insertion professionnelle internationale des ingénieurs diplômés, d’ouvrir les formations à des pédagogies nouvelles et innovantes (notamment en développant les formations par apprentissage), et d’accompagner l’ouverture internationale des écoles.

La CTI en quelques chiffres
  • 220 formations accréditées qui diplôment 30 000 ingénieurs par an
  • 32 membres nommés par le ministre en charge de l’enseignement supérieur forment la commission d’évaluation
  • dont 16 professeurs ou membres de direction d’écoles d’ingénieurs publique et privé
  • dont 8 représentants des groupements d’entreprises
  • et 8 représentants de syndicats et d’associations d’ingénieurs
  • les mandats sont de 4 ans, renouvelable 1 fois
  • une trentaine d’experts sont également choisis par la CTI pour leur compétences scientifiques et internationales

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 1 juillet 2014

Univ. Grenoble Alpes