Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Jean-Michel Damasse et Thierry Grange reçoivent la Médaille de bronze de l’Enseignement Technique

Publié le 2 juillet 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Prix et distinctions
Grenoble INP a remis la Médaille de bronze de l'Enseignement Technique à Thierry Grange, président du Conseil Stratégique de Grenoble Ecole de Management (GEM) et à Jean-Michel Damasse, directeur du Centre de Recherche chez Aperam, le 2 juillet 2013. La distinction leur a été remise lors d'une cérémonie présidée par Brigitte Plateau, Administrateur général de Grenoble INP, par leurs parrains respectifs : Paul Jacquet, ancien administrateur général de Grenoble INP et Jean-Pierre Petit, ancien directeur de Grenoble INP - ENSEEG.

Depuis 2005, Grenoble INP a décoré une quinzaine de lauréats, dans un vaste panel de disciplines allant des plus historiques aux plus récentes. « Cette année, nous avons l'honneur de récompenser deux hommes qui, par leurs parcours, illustrent les liens qui unissent Grenoble INP au monde industriel depuis sa création au début du 20ème siècle, a déclaré Brigitte Plateau dans son discours. Ils représentent également la diversité des disciplines technologiques clés enseignées dans notre établissement, qui a pleinement intégré dans ses visées pédagogiques l'expertise de toutes les techniques indispensables aux entreprises, parmi lesquelles les techniques du management des projets, des équipes et de l'innovation. »

Jean-Michel Damasse, une carrière au service de la sidérurgie
Jean-Michel Damasse, a fait sa carrière dans la métallurgie. Diplômé de Grenoble INP - Phelma (ex ENSEEG), il a débuté sa carrière comme ingénieur d'études chez Clécim, devenu depuis Siemens VAI. Il prend ensuite en charge les essais de coulée continue mince au département « aciérie » de l'Institut de recherche de la sidérurgie (Irsid), puis devient « responsable Process » du prototype industriel de coulée entre cylindres sur le site d'Isbergues (projet Myosotis). Après diverses expériences en tant que chef de projets au sein de Arcelor, Krupp Thyssen Nirosta et Acciai Speciali Terni, il revient à Aperam comme coordinateur des achats et de l'optimisation du mix de matières premières, avant de prendre la responsabilité du centre de Recherche Inox à Isbergues. « Tout au long de sa carrière, Jean-Michel Damasse s'est particulièrement investi dans l'enseignement et le rayonnement des disciplines de la métallurgie, a souligné Jean-Pierre Petit. Son soutien est notable dans les formations d'ingénieurs, en particulier par l'accueil et la formation de stagiaires. »

Thierry Grange, entrepreneur et manageur

Titulaire d'un  diplôme d'ingénieur d'affaires en mécanique à la Technische Universität Münich, Thierry Grange décroche également un diplôme d'économie et finances à l'IEP de Grenoble et un DEA (diplôme d'études approfondies) en sciences de gestion à l'université Grenoble 2. Il complète sa formation par l'ITP (International teachers program) d'HEC. De 1972 à 1979, il débute sa carrière comme manager de projets internationaux dans le secteur de la construction. Puis, il co-fonde et dirige BFG SA (MBK), société de conception et production de motocyclettes, jusqu'en 1984. Il rejoint ensuite le groupe ESC Grenoble (rebaptisé depuis Grenoble Ecole de Management) à sa création, où il est successivement enseignant, professeur-visitant (USA, Europe, Russie, Chine, Afrique), directeur de la pédagogie et du développement international, doyen puis directeur en 2002. Il est aujourd'hui président du conseil stratégique de l'école.
« Plusieurs raisons m'ont poussé à soutenir la candidature de Thierry Grange pour cette médaille, a indiqué Paul Jacquet. Son passé d'entrepreneur d'abord, ainsi que le fait qu'il a dirigé son école comme une entreprise en mariant management et technologie, ce qui était révolutionnaire à l'époque.  La collaboration intense de Grenoble INP et Grenoble EM depuis 26 ans en formation continue et en formation initiale, est en outre un exemple pour tous les tandems d'écoles d'ingénieur et de management ! Enfin, associés au CEA, les deux établissement ont été les moteurs de la création de GIANT.»



A propos de la Médaille de l'Enseignement Technique
Créée en 1972, la Médaille d'honneur de l'Enseignement Technique est décernée aux personnes qui, sans posséder la qualité de fonctionnaire de l'éducation nationale, contribuent au développement de l'enseignement technique et professionnel et des œuvres qui en dépendent. Des fonctionnaires appartenant à l'éducation nationale peuvent toutefois recevoir ces récompenses à titre exceptionnel pour des services qu'ils accomplissent en supplément de leur activité principale, tels que participation à des actions de formation continue dans le cadre de l'éducation permanente, ou à l'apprentissage.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 4 juillet 2013

Univ. Grenoble Alpes