Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

James Crowley nommé à l’Institut Universitaire de France

Publié le 21 juin 2011
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Prix et distinctions

James Crowley, professeur à Grenoble INP - Ensimag, rejoint le club très select de l’Institut Universitaire de France (IUF). Il a été nommé membre senior à partir du 1er octobre 2011, pour une durée de 5 ans.

James Crowley nommé à l'Institut Universitaire de FrancePortrait de James Crowley
James L. Crowley, 48 ans, est professeur à Grenoble INP - Ensimag. Il est responsable de l'équipe-projet PRIMA du laboratoire LIG à l'INRIA Rhône-Alpes, Montbonnot, France. Depuis son doctorat à Carnegie Mellon Université obtenu en 1981, Professeur Crowley a édité deux livres, cinq éditions spéciales de journaux, et publié plus de 220 articles dans les journaux et congrès internationaux sur la vision par ordinateur et la robotique mobile autonome.

Dans les 30 dernières années, James L. Crowley a apporté des contributions fondamentales en vision par ordinateur et en robotique mobile : modélisation multi-résolution et multi-échelle pour la vision par ordinateur, estimation de position, perception et navigation pour la robotique mobile, suivi robuste d'objets, fusion de données multi-capteurs, architecture de systèmes autonomes, techniques de vision fondées sur l'apparance, et observation de l'activité humaine pour l'intelligence ambiante.

La recherche de Professeur Crowley fédère quatre thèmes :
  • Perception visuelle fondée sur la description invariante de l'apparence.
  • Modèles d'architectures de systèmes perceptuels fondés sur les composants autonomiques.
  • Observation et modélisation de l'activité humaine dirigées par les modèles de situation.
  • Nouvelles formes d'interaction fondées sur la modélisation de l'activité et de l'interaction multimodale.
Le fil conducteur de ces quatre thèmes est la conception de systèmes et de techniques de perception artificielle pour l'observation des personnes et de leurs activités. La perception artificielle interprète les informations des capteurs acoustiques, tactiles et visuels afin de modéliser et prédire les actions et les activités humaines. En particulier, sont étudiées les relations interactionnelles de l'utilisateur dans un environnement doté de capacités de perception et de communication. De telles capacités visent à changer le rôle de l'informatique dans les environnements physiques et sociaux.

En 2008, James L. Crowley a participé à la création de la société HiLABS. HiLABS commercialise de nouveaux dispositifs d'interaction pour les espaces publics dont les solutions techniques ont été développées dans l'équipe PRIMA. En 2003, il a participé à la création de la société Blue-Eye Video. Blue-Eye Video commercialise des logiciels pour l'observation de l'activité humaine.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 21 juin 2011

Univ. Grenoble Alpes