Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Grenoble INP représenté au concours mondial d’innovation 2030

Publié le 22 septembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

François Hollande et Anne Lauvergeon ont reçu, ce jeudi 17 septembre 2015, les 19 lauréats du concours mondial d’Innovation 2030. Parmi eux, deux start-up grenobloises issues de la valorisation de travaux menés dans des laboratoires co-pilotés par Grenoble INP.

innovation-2030.png

innovation-2030.png

La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte de l’Ecole polytechnique, à Palaiseau, ce jeudi 17 septembre 2015. Les 19 lauréats du concours mondial de l’innovation 2030 ont reçu leurs prix des mains du président de la République, François Hollande, et de la présidente de la Commission Innovation 2030, Anne Lauvergeon. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, était également présente.
 

Les concours mondiaux d’innovation ont été lancés pour permettre aux innovations d’éclore en France, faire émerger les futurs produits et services en se plaçant à l’horizon 2030. Le Concours s'articule autour de sept ambitions stratégiques définies par la Commission 2030 comme étant les principaux enjeux du monde à cet horizon : stockage de l'énergie, valorisation des richesses marines, recyclage des matériaux, médecine individualisée, économie tournée vers les personnes âgées... Près de 300 millions d'euros du Programme investissements d'avenir sont consacrés à l’accompagnement financier de ces projets prometteurs.
La première phase, d’amorçage, avait permis de sélectionner 110 lauréats. La deuxième phase, d’accompagnement, a été lancée en octobre 2014. Elle comporte un soutien financier public, en subventions et avances remboursables, pouvant atteindre 2 millions d'euros pour les lauréats. La troisième phase, de développement, suivra.

Grenoble INP représenté par deux start-up


Jérôme Delamarre, enseignant-chercheur à Grenoble INP a reçu le prix dans la catégorie « stockage de l’énergie » pour Enerbee. La start-up, qui avait remporté le Prix EDF Pulse dans la catégorie Smart living et électricité en juin dernier, développe des générateurs d’énergie remplaçant, grâce au mouvement, les piles et batteries dans les objets connectés grands publics et industriels. Grâce à l’association unique du magnétisme et de la technologie piézoélectrique, ses produits sont capables de générer de l’énergie électrique à partir de tout type de mouvements, même lents et irréguliers, et permettre ainsi l’autonomie énergétique des systèmes électroniques.
Cette start-up 100% grenobloise avait été créée pour valoriser des recherches menées par une équipe du G2ELab et du CEA Leti, incubée d’abord par Gravit puis par Grain incubation.
 

Anne Lauvergeon remet la prix à Jérôme Delamare, enseignant-chercheur à Grenoble INP - Ense³

Parmi les lauréats figure aussi Hamid Lamraoui, fondateur de la start-up UroMems, dans la catégorie « Silver economie ». La start-up est née en 2011 à l’issue d’une thèse menée en collaboration entre TIMC-IMAG, TIMA et l’APHP. Elle développe un sphincter artificiel intelligent pour les personnes atteintes d’incontinence urinaire d’effort sévère, qui touche plus de 30 000 nouvelles personnes par an. Basée dans un premier temps au CIME Nanotech, UroMems s’est installée au BHT il y a deux ans, afin de poursuivre le développement technologique de ses produits.
 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 22 septembre 2015

Univ. Grenoble Alpes