Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Grenoble INP accueille la 8ème séance des délégués RESCIF

Publié le 18 juin 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Rencontre - débat, Réunion

La 8ème séance des délégués du Réseau d’Excellence des Sciences de l’Ingénieur de la Francophonie (RESCIF) s’est tenue ces mardi 10 et mercredi 11 juin 2014 à Grenoble INP. RESCIF fut fondé en 2010 à l’initiative de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), avec le soutien des autorités suisses.

RESCIF_20140610.jpg

RESCIF_20140610.jpg

Les 25 participants à la séance des 10 et 11 juin 2014 à Grenoble INP venaient des 4 coins du monde : Maroc, Cameroun, Suisse, Senegal, Vietnam, Canada, Belgique, Haiti, Liban et Lyon. 11 institutions francophones, sur les 14 que compte le réseau, étaient ainsi représentées.

RESCIF
a pour ambition de « faire de la culture francophone un vecteur d'innovation technologique dans la compétition scientifique internationale en réunissant des universités de pays développés et de pays émergents.»

Les points abordés lors de ces 2 journées concernaient notamment :
  • le suivi des activités en Haiti,
  • le développement des différents projets de MOOCs (Massive Open Online Courses, en français « Cours en ligne ouverts à tous »),
  • des discussions sur l’extension et l’intensification de la participation des institutions aux activités des deux laboratoires conjoints : Centre Asiatique de Recherche sur l’Eau  (CARE) basé à Ho-Chi-Minh-Ville, Vietnam et Centre Universitaire de Recherche de l’Energie pour la Santé (CURES) basé à Yaoundé, Cameroun,
  • une présentation suivie d’échanges sur le FINNOV (Réseau Francophone de l’Innovation).
Les délégués ont également eu l’opportunité de visiter les laboratoires et d’échanger avec tous les chercheurs et enseignants chercheurs de Grenoble impliqués dans le CARE.

Des sujets riches, collaboratifs et variés, portés par  des « ambitions collectives et la synergie de nos compétences [qui] ont permis de concrétiser des projets particulièrement visibles et structurants. » souligne Brigitte Plateau, administrateur général de Grenoble INP, en introduction de ces journées.

 

Liste des participants :


L'Ecole Mohammadia d’Ingénieurs de Rabat (Maroc), l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (Cameroun), l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse), l’Ecole Supérieure Polytechnique - Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal), l’Institut Polytechnique de Ho-Chi-Minh-Ville (Vietnam), Polytechnique Montréal (Canada), l’Université Catholique de Louvain (Belgique), l’Université Quisqueya de Port au Prince (Haïti), l’Université St Joseph de Beyrouth (Liban) et bien entendu l’Institut polytechnique de Grenoble. Seul manquaient à l’appel, pour des contraintes de dernières minutes, l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (Burkina-Faso), l’Institut ParisTech et l’Université d’Etat d’Haïti.


@ consulter :

Contacts :
Jean-Luc Koning, chargé de mission Relations Internationales et Marc Aurousseau, chargé de mission Recherche « Environnement ».


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 18 juin 2014

Univ. Grenoble Alpes