Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Grenoble INP a inauguré la première machine de fabrication additive (EBM) en milieu académique en France le 8 avril

Publié le 10 avril 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

Une machine de fabrication additive EBM (Electron Beam Melting = fusion par faisceau d'électrons) a été inaugurée le lundi 8 avril à Grenoble INP.

Un nouveau matériel de pointe au sein de Grenoble INP
Cette technologie particulièrement innovante est encore peu répandue. Première de ce type en milieu académique en France, c'est la 4ème machine installée en France tous secteurs confondus. L'acquisition de cet outil est le fruit d'un partenariat entre le labex CEMAM (Centre d'Excellence sur les Matériaux Architecturés Multifonctionnels)- principale source de financement de cet équipement - Grenoble INP, l'AIP PRIMECA DS et le Groupement d'intérêt Scientifique sur les Matériaux Architecturés entre l'INSA de Lyon et Grenoble INP.

Cette machine de fusion de matériaux métalliques par faisceau d'électrons permet de construire une pièce par fusion sélective couche par couche d'un lit de poudres. Cette technologie, proche des imprimantes 3D aujourd'hui largement utilisées dans le cas des polymères, autorise la réalisation de matériaux métalliques architecturés « sur mesure », pouvant répondre à des cahiers des charges complexes et multifonctionnels que des matériaux classiques ne sauraient satisfaire. Cette problématique est au coeur du labex CEMAM en général et du laboratoire SIMAP (laboratoire Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés) en particulier.

Cette technologie révolutionne les méthodes de conception des pièces et répond aux principes d'éco-fabrication, notamment en termes de réduction des déchets par rapport à des technologies par enlèvement de matière classiques. Elle permet d'obtenir des formes complexes impossibles à obtenir par des procédés conventionnels. Les règles de conception qui s'appliquaient jusqu'alors vont être amenées à évoluer en intégrant les capacités de cette technologie. C'est un des objectifs futurs des équipes de recherche du laboratoire G-SCOP, s'inscrivant par ailleurs dans la réflexion que mène l'Agence Nationale de la Recherche sur les systèmes de production du futur et que pilote Grenoble INP.
C'est dans ce contexte que les deux laboratoires G-SCOP et SIMAP viennent de lancer une collaboration couplant de façon étroite les aspects procédés et propriétés des matériaux liés à l'EBM. La machine est à disposition des chercheurs sur le FabLab GI-Nova de Grenoble INP.

Brigitte Plateau, administrateur de Grenoble INP a rappelé avant l'inauguration de l'EBM que "De façon imagée, on parle d'imprimante 3D pour objets métalliques, un principe assez proche des imprimantes 3D aujourd'hui largement utilisées dans le cas des polymères. Cette nouvelle déclinaison technologique autorise la réalisation de matériaux métalliques architecturés « sur mesure » et multifonctionnels, qui peuvent répondre à des cahiers des charges extrêmement complexes.
L'objectif de cette journée est de faire connaitre sa technologie, ses capacités techniques, mais aussi les dispositifs de partenariats possibles avec vous autour de cet équipement.
Cette opération a été soutenue par le Centre d'Excellence sur les Matériaux Architecturés Multifonctionnels (Labex CEMAM), la Région Rhône-Alpes, l'AIP PRIMECA Dauphiné Savoie, et le Groupement d'Intérêt Scientifique Matériaux Architecturés, commun à Grenoble INP et l'Insa de Lyon.
Je veux les remercier, pour leur soutien financier, mais aussi pour cette belle réussite qui est un exemple de ce que nous voulons faire au sein des activités de Grenoble INP : trouver l'excellence, par des projets qui allient formation,  recherche, et partenariat avec les entreprises. "


A voir aussi
  • Inauguration d'une super imprimante en 3D à l'Institut polytechnique de Grenoble
    Unique dans le monde universitaire français, la machine EBM façonne à très haute température des pièces de métal par couches successives. Explications.
Consultez l'article et la vidéo sur le site de Alpes France 3 (4 avril 13)
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 10 avril 2013

Univ. Grenoble Alpes