Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Présidence

Gaëlle Calvary, chargée de mission Recherche "Société du numérique"

Mis à jour le 15 septembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

La mission recherche est pilotée par Didier Bouvard, VP Recherche, en lien avec le service dirigé par Jérémy Pretet, et le réseau des laboratoires et partenaires. Elle est composée de 5 chargés de missions thématiques et 4 directeurs scientifiques.

Parcours
Gaëlle CalvaryGaëlle Calvary est professeur en informatique à Grenoble INP - Ensimag et effectue ses recherches au Laboratoire d'Informatique de Grenoble (LIG) dans le domaine de l'ingénierie de l'interaction homme-machine. Elle étudie, en particulier, la plasticité des Interfaces Homme-Machine (IHM) en intelligence ambiante, c'est-à-dire la capacité des IHM à s'adapter à leur contexte d'usage dans le respect de leur qualité pour l'utilisateur final.


Construire une valeur grenobloise du "numérique pour la société"
"Avec la symbiose des mondes physique et numérique, l'interaction homme-machine n'est plus confinée à un ordinateur "boite grise", monolithique et immuable : tout objet du monde physique peut jouer un rôle dans l'interaction ; les Interfaces Homme-Machine (IHM) migrent dynamiquement au fil des déplacements de l'utilisateur, épousant opportunément les ressources d'interaction disponibles dans son environnement. Si cette vision séduit du point de vue de l'usage, elle pose de sérieux défis en ingénierie.

La mission "Société du numérique" vise à animer la communauté grenobloise sur ce sujet hautement porteur. Il s'agit d'identifier et de structurer les forces grenobloises pour innover en Numérique pour la société. Cette mission est l'opportunité d'un état des lieux grenoblois, couvrant tous les secteurs de l'industrie (primaire, secondaire, tertiaire) ainsi que les acteurs potentiels. Il s'agit de comprendre les spécificités du bassin grenoblois tant dans la nature des besoins que dans la richesse des compétences et l'originalité des solutions jusqu'ici apportées. Comprendre pour mieux agir. Il s'agit ensuite d'élaborer une vision partagée et de répondre, de façon concertée, aux appels d'offre, voire d'en stimuler. Cette fertilisation croisée pourrait, par le vivier exceptionnel de compétences à Grenoble, créer une identité forte en recherche et en enseignement.

Mon rôle est d'impulser une dynamique sur ce sujet du numérique, dynamique de prospection, créativité et pollinisation. Des cadres de travail démarrent tout juste comme le labex Persyval-Lab par exemple ou encore l'équipex Amiqual4Home. Ces collaborations naissantes sont des graines fantastiques pour initier la mission. Recenser ces initiatives, les étendre en contexte pour comprendre et construire la valeur du "numérique pour la société" grenobloise, tel est le défi de la mission."
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 15 septembre 2015

Univ. Grenoble Alpes