Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Deux nouveaux membres de l’IUF pour Grenoble INP

Publié le 21 septembre 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

En octobre, le groupe Grenoble INP comptera officiellement deux membres de l’Institut Universitaire de France de plus parmi ses enseignants-chercheurs. Denis Trystram, professeur à Grenoble INP - Ensimag et chercheur au Laboratoire d’Informatique de Grenoble, et Gildas Besançon, nouvellement promu professeur à Grenoble INP - Ense3 et chercheur au laboratoire Gipsa-Lab, viendront enrichir la liste des membres de l’IUF que compte déjà le groupe.

L'Institut universitaire de France (IUF) a pour mission de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l'interdisciplinarité. Il distingue chaque année des scientifiques (150 cette année, dont 85 membres juniors âgés de moins de 40 ans, et 65 membres seniors) dont les recherches sont innovantes et de haut niveau. L'enjeu principal de l'IUF est de rendre l'enseignement supérieur attractif aux chercheurs les plus créatifs et de faire face à une concurrence amplifiée par l'internationalisation.

Gildas Besançon et Denis Trystram

Les membres, nommés pour une durée de cinq ans, sont placés en position de délégation auprès de l'IUF, mais demeurent dans leur université d'appartenance. Ils bénéficient d'un allégement des 2/3 de leur service statutaire d'enseignement, et de crédits de recherche spécifiques, versés chaque année à leur équipe ou leur laboratoire pour poursuivre leurs recherches et contribuer au rayonnement scientifique local, national et international dans une perspective d'interdisciplinarité.

Les nouveaux membres sont de "purs produits" de Grenoble INP. Tous deux diplômés de l'école où ils enseignent aujourd'hui, ils ont également fait leurs premiers pas de chercheur dans des laboratoires du groupe Grenoble INP.
Gildas Besançon, qui vient de réussir le concours de professeur à la rentrée 2010, a fait une thèse au LAG après avoir obtenu un diplôme d'ingénieur de l'ENSIEG. Ses travaux de recherche portent aujourd'hui plus particulièrement sur les observateurs non linéaires et leurs utilisations. « Les observateurs non linéaires sont des outils de reconstruction algorythmique de l'information non mesurable par des capteurs classiques dans les systèmes dynamiques, explique Gildas Besançon. J'ai par exemple travaillé sur un observateur de la vitesse dans les moteurs asynchrones comme ceux des TGV. Cela a permis d'obtenir une solution flexible et alternative aux capteurs physiques plus encombrants, coûteux et fragiles dans ce contexte. »


Gildas BesançonMais les domaines d'application des travaux de recherche de Gildas Besançon (photo ci contre) sont très divers. Aujourd'hui, il travaille par exemple en collaboration avec EDF sur la gestion de la production hydroélectrique. Il met également sa science au service du transport de l'eau dans le cadre de collaborations avec le Mexique, en liaison avec les thématiques du LAFMIA, le laboratoire Franco-mexicain d'informatique et d'automatique, ou, plus localement, sur un projet du Département automatique du GIPSA-LAb autour de la microscopie en champ proche et du nanopositionnement.

De son côté, Denis Trystram (photo ci contre), Denis Trystrama été nommé membre senior de l'IUF. Il a fait l'essentiel de sa carrière à Grenoble INP, dont il est lui aussi diplômé (ingénieur et docteur de l'Ensimag). Après un passage de quelques années à l'Ecole Centrale de Paris et à l'UJF, il travaille aujourd'hui au sein de l'équipe MOAIS du LIG. Il y emploie son temps à faire du calcul ubiquitaire, ou calcul distribué. « Pour faire simple, cela consiste à gérer des ressources éparses sur le Web de façon à les rendre plus facilement accessibles », résume-t-il très brièvement. Outre ses recherches fondamentales et appliquées, sa nomination à l'IUF récompense une carrière internationale et un fort engagement auprès des doctorants.

Bravo à tous les deux !

Liste des membres de l'IUF :

Membres senior
  • Yves Bréchet, professeur à Grenoble INP - Phelma et chercheur au laboratoire SIMaP
  • Denis Trystram, professeur à Grenoble INP - Ensimag et chercheur au LIG
Membres junior
  • Catherine Picart, professeur à Grenoble INP - Phelma et chercheur au laboratoire LMGP
  • Alexis Deschamps, professeur à Grenoble INP - Phelma et chercheur au laboratoire SIMaP
  • David Rodney, professeur à Grenoble INP - Phelma et chercheur au laboratoire SIMaP
  • Gildas Besançon, professeur à Grenoble INP - Ense3 et chercheur au laboratoire GIPSA-Lab
Membres honoraires
  • Marie-Paule Cani, professeur à Grenoble INP - Ensimag et chercheur au LIG
  • Daniel Bellet, professeur à Grenoble INP - Phelma et chercheur au laboratoire SIMaP
  • Marcel Lesieur, professeur à Grenoble INP - Ense3 et chercheur au laboratoire LEGI
  • René Moreau, professeur émérite à Grenoble INP et chercheur au laboratoire SIMaP

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 21 septembre 2010

Univ. Grenoble Alpes