Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Dan Shechtman à l'amphi Weil, un auditoire conquis !

Publié le 18 octobre 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Le Prix Nobel de Chimie 2011 a tenu ce 17 octobre sa première conférence sur les quasicristaux devant 900 étudiants de Grenoble INP et de l'Université Joseph Fourier.

Dan Shechtman a tenu sa première conférence sur "la révolution des quasicristaux". Il a exposé ses recherches, en anglais, dans un exposé fluide et accessible à tous.

Brigitte Plateau, administrateur général de Grenoble INP a introduit la conférence. "Cette conférence exceptionnelle, inaugure une série de conférences et d'événements, organisés par la communauté scientifique grenobloise pour célébrer la découverte de la diffraction des rayons X par Max von Laue en 1912, le monde à l'envers : 100 ans de cristallographie et qui culminera par l'année mondiale de la cristallographie en 2014.
Le professeur Dan Shechtman, professeur au Technion à Haifa en Israel est un spécialiste de sciences des matériaux et de microscopie électronique. Sa découverte des quasicristaux et la première publication qu'il a faite a eu l'effet d'une bombe dans la communauté des physiciens et chimistes du solide car elles remettaient en cause des principes bien établis. C'est un bel exemple de changement de paradigme en sciences."


Le prix Nobel a conclu son exposé scientifique par une note plus personnelle, encourageant les étudiants présents "La motivation est la clé. Mon conseil ? Soyez tenaces et allez jusqu'au bout de vos recherches !".

Organisée par Marc de Boissieu (Grenoble INP) et Isabelle Joncour (UJF), la conférence a connu un réel succès, l'amphithéâtre était entièrement rempli.

Interviewés à la sortie de la conférence, plusieurs étudiants ont tenu à saluer la réussite de l'événement et la performance du scientifique. "Nous avons trouvé l'exposé passionnant. Tellement, qu'on en oublie qu'il est en anglais !" ajoutent-ils.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 27 novembre 2012

Univ. Grenoble Alpes