Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

CozyCloud, start-up innovante d’un diplômé de l’Ensimag, décroche le jackpot !

Publié le 16 juillet 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

La société de capital-innovation Innovacom et le Club d’Entrepreneurs Investisseurs Seed4Soft ont apporté 800.000 euros (1million de $ !) à l’occasion de la première levée de fonds de Cozy Cloud, jeune entreprise innovante, qui propose une solution de rupture permettant aux particuliers de gérer en totale indépendance leurs données personnelles.

A propos de Cozy Cloud       

Cozy  Cloud a  été  créée  fin  2012  par  Benjamin  André,  son  Président,  ingénieur  diplômé  de Grenoble INP – Ensimag en 2001, et ex-­‐ingénieur informatique dans des grands groupes industriels, et par Frank Rousseau, diplômé en Master d’Intelligence Artificielle et Décision de Paris VI, expert en développement  web.   

Les réseaux sociaux et le web fourmillent d’articles élogieux sur cette start-up qui nous donne un avant-gout du web du futur !

L’idée est d’aider les internautes à garder le contrôle de leurs données en les stockant dans un cloud privé installé sur le matériel de l’utilisateur que ce soit un stockage en réseau NAS, un VPS (Virtual Dedicated Server) ou une box internet.
Cozy Cloud  a en effet développé  un  système  d’exploitation open source intégrant  une  plateforme  de  développement d’applications qui permet à tout individu d’administrer son serveur propriétaire, dans lequel figurent toutes ses données numériques  personnelles. Cette  avancée  donne  une  autonomie  complète  à  son utilisateur, « vous n’avez plus besoin des services de Google » déclare Benjamin André dans son interview à BFM, abordant la notion de « domicile numérique » ou de « centre de garantie de votre vie numérique » Depuis  son  propre  serveur,  l’utilisateur  peut  traiter,  synchroniser  et  héberger  les  données  venant  à  la fois de ses terminaux mobiles et de ses objets connectés.  Cette thématique de la réappropriation de nos données personnelles trouve un écho favorable dans les milieux du web notamment suite aux  révélations des surveillances par la NSA.
L’émergence d’ « personal Cloud » un enjeu des années à venir
Le projet, né en 2011, a été financé à l’origine par  les  apports  personnels  de  ses  deux  co‐fondateurs.  Il a progressivement  pris  corps  avec  le  déploiement  des  apps  (le personal  PaaS), l’organisation  des données  entre les apps (le datasystem),  et l’interface  entre les applications.  A l’automne 2012,  Cozy  Cloud  a  répondu  à  l’appel  d’offre  de  la  FING  qui  a  lancé  avec  Axa,  la  Poste,  Société  Générale,  Orange,  Les Mousquetaires,  … une expérimentation  de restitution de données personnelles.
Courant 2014 les partenariats  industriels se sont accélérés avec des grands comptes, et Cozy Cloud a été sélectionné  pour intégrer le plan filière Cloud chargé de remettre au Gouvernement  des recommandations sur l’avenir de ce secteur en France. En 2014, Cozy Cloud réalise sa première  levée de fonds auprès d’Innovacom  et de Seed4Soft  pour passer en phase de commercialisation.
 
Technologie  de  rupture  de  l’internet  permettant  de  créer  son  « personal  cloud »,  le  serveur  Cozy développé par Cozy Cloud  apporte quatre services majeurs : 
  • Il décentralise le Web et autorise l’internalisation et la réappropriation de ses données personnelles en ligne. L’utilisateur garde ainsi la maîtrise totale sur la propriété de ses données en les stockant sur son propre serveur, et bénéfice ainsi d’une plus grande protection et confidentialité
  • Il ouvre une entière interopérabilité entre les données, les services en ligne et les objets connectés, pouvant tous interagir entre eux. Il apprte donc une nouvelle maitrise de nos données car elles sont toutes sur le même terminal, cette « continuité numérique » permet de s’affranchir de l’organisation du Web en silos qui actuellement  cloisonne  les données  par type de services  et d’applications  et qui nécessite autant de mots de passe .
  • Il  est  modulable  et  adaptable  aux  besoins  des  utilisateurs.  Sa  structure  open  source  permet  aux utilisateurs de créer leurs propres applications ou de choisir parmi celles proposées, et de construire sur mesure une architecture adaptée aux besoins de chacun.
  • Il est simple d’utilisation,  accessible  aux non initiés, conçu pour une utilisation  grand public de re-­‐personnalisation du cloud. Il est intuitif dans son utilisation.

L’innovation  de Cozy Cloud entre en phase de test chez les grands comptes distributeurs  auprès du grand public et chez des partenaires, tels que notamment Orange, La Poste, Alcatel-­‐Lucent, Mozilla Foundation, OVH.COM.
Les fonds levés auprès d’Innovacom et de Seed4Soft vont permettre à la fois de renforcer l’équipe actuellement constituée de 6 collaborateurs tous ingénieurs, de franchir les dernières étapes de développement  technique  et de lancer l’offre commerciale  d’ici fin 2014. Les deux investisseurs  de renom vont également apporter leur expérience et leur réseau pour accélérer la montée en puissance de  Cozy  Cloud,  dans  cet  univers  technologique  à  très  fort  potentiel  de  croissance,  sur  un  marché mondial.

Bravo à eux ! Grenoble INP souhaite beaucoup de succès à cette jeune entreprise innovante

@ consulter :

•    La vidéo de la conférence de Benjamin André le 28 juin dernier au festival « Pas sage en Seine 2014 »
•    Le site web : www.cozy.io
•    Le blog
•    La démo en ligne


Source : Communiqué de Presse


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 16 juillet 2014

Univ. Grenoble Alpes