Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Conférence exceptionnelle, par le professeur Ada Yonath, Prix Nobel de Chimie 2009 : Rôle du ribosome et résistance aux antibiotiques

Publié le 13 mars 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Conférence 31 mars 2015
mardi 31 mars 2015 à 14h
Domaine Universitaire, amphi Weil

Lors de cette conférence, le Professeur Ada Yonath présentera ses travaux qui ont permis d'ouvrir “de nouvelles perspectives concernant l'élaboration de nouveaux antibiotiques” selon le comité Nobel. Elle sera suivie de la remise du Docteur Honoris Causa, décerné par l’Université Joseph Fourier.

carte_yonath-1.png

carte_yonath-1.png

Pour comprendre le mécanisme de la traduction du code génétique, processus vital des plus importants, les recherches d’Ada Yonath ont conduit à déterminer la structure tridimensionnelle et le fonctionnement du ribosome : une machinerie universelle qui synthétise les protéines en décodant l’information génétique contenue dans l’ARN.
La diversité des fonctions vitales des ribosomes dans la vie cellulaire les rend particulièrement sensibles à l’action de nombreux antibiotiques.
L’étude des mécanismes d’inhibition et des synergies existant entre les différentes voies métaboliques de pratiquement tous les antibiotiques ribosomaux a permis d’identifier les principes de différentiations entre bactéries pathogènes et non pathogènes.
Elle a surtout permis de proposer des voies d’amélioration des antibiotiques ainsi que la conception de thérapies innovantes, susceptibles de minimiser la résistance aux antibiotiques.
Des travaux plus récents, portant sur la résolution des structures tri-dimensionnelles d'un ribosome d'un agent pathogène co-cristallisé avec plusieurs antibiotiques ont jeté les bases structurales pour la conception d’antibiotiques spécifiques d’espèces, chacun d’entre eux ayant pour cible une bactérie pathogène distincte, ce qui doit permettre de préserver le microbiome, dont celui de la flore intestinale.


Professeure de biologie structurale à l’Institut Weizmann, Rehovot, Israël, Ada Yonath est pionnière dans l’étude et la compréhension des ribosomes, en analysant leur structure par cristallographie, notamment sur le synchrotron de l’ESRF, à Grenoble. Elle a reçu un nombre important de prix et honneurs, dont le prix L'Oréal-UNESCO pour les femmes et la science en 2008.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 13 mars 2015

Univ. Grenoble Alpes