Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

Brigitte Plateau est élue Présidente d'Allistene

Publié le 12 novembre 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Élections - nominations

Brigitte Plateau, Administratrice générale de Grenoble INP, est élue Présidente de l'Alliance des Sciences et Technologies du Numérique (Allistene) par le Comité de coordination réuni le jeudi 16 octobre 2014. Elle succède à Michel Cosnard, ancien Président d'Inria, et prendra ses fonctions à l'issue de l'Assemblée générale de l'Alliance le mercredi 5 novembre 2014, en présence de Geneviève Fioraso, Secrétaire d'Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.

20100914-225758.jpg

20100914-225758.jpg

Geneviève FIORASO a salué le travail de Michel Cosnard, président sortant, et la nomination de sa nouvelle présidente, Brigitte Plateau.

Administratrice générale de Grenoble INP, Brigitte Plateau, qui représente la Conférence des présidents d’université au comité de coordination d’Allistene, succède à Michel Cosnard, président d'Allistene depuis 2010, auquel Geneviève Fioraso a rendu hommage pour son action de coordination et de promotion de la recherche scientifique et technologique sur le numérique.
Présidente de l’AFDESRI, Association pour les femmes dirigeantes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Brigitte Plateau, après avoir été la première administratrice générale de Grenoble INP, plus de 100 ans après la création de cette école d’ingénieurs, est devenue est la première femme présidente d’une alliance de recherche.

Geneviève  Fioraso  a  rappelé  le  rôle  majeur  des  Alliances*  dans  la  politique  engagée  par  le Gouvernement pour identifier les enjeux de recherche prioritaires, renforcer les partenariats entre les opérateurs  publics  (universités,  écoles,  instituts  et  organismes  de  recherche),  tout  en  créant  de nouvelles synergies avec la formation initiale et continue et le monde économique. Geneviève Fioraso a salué la contribution d'Allistene à l’élaboration de la stratégie nationale de recherche et insisté sur le caractère  stratégique  et  transverse  du  numérique,  formidable  accélérateur  scientifique  et technologique, qui contribuera à relever les défis sociétaux, environnementaux, technologiques et économiques  auxquels  notre  monde  est  confronté.  La  secrétaire  d’Etat  a  rappelé  la  diversité  des champs d’application concernés par la recherche tant fondamentale qu’appliquée et les avancées considérables qu’elles permettent, tout en soulignant la vigilance à exercer sur l’utilisation des données personnelles, notamment dans le domaine de la santé.

Lors de cette assemblée générale, Michel Cosnard a remis à la secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, un rapport sur l’éthique de la recherche en robotique. Ce rapport souligne notamment l'importance des questions d'éthique liées aux conditions de protection des données personnelles. Il sera suivi d’un second rapport sur le nécessaire encadrement des données médicales personnalisées.


Pour en savoir plus :


Pour accompagner les mutations économiques et sociales liées à la diffusion des technologies numériques, la France s’est dotée d’Allistene, l’alliance des sciences et technologies du numérique.  L’alliance a pour but d’assurer une coordination des différents acteurs de la recherche dans les sciences et technologies du numérique, afin d’élaborer un programme cohérent et ambitieux de recherche et de développement technologique dans ces domaines. Elle permettra d’identifier des priorités scientifiques et technologiques communes et de renforcer les partenariats entre les opérateurs publics (universités, écoles, instituts), tout en créant de nouvelles synergies avec les entreprises.  Créée en décembre 2009, Allistene regroupe en tant que membres fondateurs la CDEFI, le CEA, le CNRS, la CPU, Inria et l’Institut Mines-Télécom. Ses membres associés sont l’INRA, l’INRETS et l’ONERA.

Ses objectifs :
•    Coordonner les acteurs de la fonction programmatique autour de priorités scientifiques et technologiques
•    Elaborer des programmes nationaux répondant à ces priorités, et des modalités pour la mise en œuvre de ces programmes
•    Renforcer les partenariats et les synergies entre l’ensemble des opérateurs de la recherche du domaine, universités, écoles, instituts, mais également entreprises
•    Prolonger les priorités et programmes nationaux dans les différentes initiatives européennes et internationales relevant du domaine.

* Les Alliances de recherche française rassemblent les acteurs de recherche dans cinq domaines thématiques : numérique, énergie, santé, environnement, sciences humaines et sociales

@ consulter le site internet d'allistene

Contact : patrizia.delu@inria.fr

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 12 novembre 2014

Univ. Grenoble Alpes