Aller au menu Aller au contenu
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Innover pour un avenir durable
Innover pour un avenir durable

> L'Institut > Actualités

57 millions d’Euros pour la création d’une SATT : un nouvel élan pour l’innovation sur le site de Grenoble Alpes

Publié le 23 octobre 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, annonce le 21 octobre 2013 l’engagement de 57 millions d’euros issus du Programme d’investissements d’avenir (PIA) pour la création d’une SATT (société d’accélération de transfert de technologies) sur le site de Grenoble Alpes.
Le site de Grenoble Alpes, qui avait candidaté à la labellisation SATT en décembre 2012 en présentant un projet original de transfert de technologie, vient d’être labellisé.

Ce projet  désigné GIFT (Grenoble alpes Innovation Fast Track) bénéficiera d'une dotation d'investissement de 57 M€ sur 10 ans dans le cadre du PIA. Son activité principale portera sur la création de start-ups à très haut potentiel.

Cette labellisation est l'aboutissement d'un travail fructueux des 13 établissements fondateurs issu de leurs expériences communes et des résultats avérés depuis plus de 10 ans en matière de transfert de technologie :  

Grenoble INP, Grenoble Ecole de Management, Université Joseph Fourier, Université Pierre Mendès France, Université de Savoie, Université Stendhal ainsi que des organismes nationaux et internationaux , CEA, CHU, CNRS, ESRF, ILL, INRIA et IRSTEA.

« Le projet de SATT GIFT résulte d'un formidable travail d'équipe (chefs d'établissement, chargés de valorisation et responsables opérationnels des dispositifs existants) mobilisé pour concevoir un projet de structure de transfert de technologie à l'image du site de Grenoble Alpes : innovant et réaliste. Cette démarche a été facilitée par l'esprit de coopération des 13 établissements fondateurs  travaillant main dans la main depuis plus de 10 ans dans ce secteur. Ce nouvel outil permettra de rendre incontournable sur les radars mondiaux de l'innovation Grenoble et son écosystème de high-tech et d'entrepreneurs » indique Jeanne Jordanov, chargée de mission au cabinet de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche et pilote du projet GIFT.  

GIFT : une ambition à la hauteur du potentiel d'innovation du site Grenoble Alpes
Le projet GIFT est au cœur de l'écosystème Grenoble Alpes largement reconnu hors de nos frontières. Récemment, le magazine économique américain Forbes a publié un classement des quinze villes du monde considérées comme les plus innovantes : Grenoble, unique ville française à figurer dans le top 15, y est classée en cinquième position.

GIFT positionne la SATT principalement sur la création d'entreprises innovantes durables et à très haut potentiel au service de la compétitivité des territoires et de la génération d'emplois à forte valeur ajoutée. Au-delà des chercheurs, GIFT sera ouvert à des cibles nouvelles : jeunes diplômés primo-créateurs et « serials entrepreneurs».

L'objectif : atteindre 400 créations de start-up en 10 ans
C'est-à-dire multiplier par 3 le nombre annuel de créations de start-ups (soit 400 en cumulé sur 10 ans).

Cette stratégie de valorisation, qui revitalise en permanence le capital de recherche, d'innovation et d'entreprises du site, vise à générer sur 10 ans, au niveau de l'écosystème Grenoble Alpes,  8000 emplois hautement qualifiés et une création de valeur d'environ 800  M€ (CA cumulé estimé des start-ups créées pendant les 10 ans).

Le montant d'investissement nécessaire à la réalisation de GIFT a été évalué à 115 M€ HT sur 10 ans.  Avec la dotation d'investissement de 57M€ du PIA, la recapitalisation par autofinancement de la SATT sur les 10 premières années est évaluée à 70M€ sur les 115M€ investis. L'équilibre financier serait atteint à  l'année 10.
 « La création de start-up est un axe prioritaire dans GIFT puisque il a été projeté qu'au moins deux tiers des projets issus de maturation technologique entre en incubation, puis en phase de croissance. L'autre tiers concerne la commercialisation de licences « sèches » auprès d'industriels intéressés » signale Gilles Talbotier, qui dirige l'incubateur et son département de maturation Grain2 (Grenoble Alpes Innovation Incubation).

GIFT, un modèle alternatif
GIFT est la projection d'un modèle local qui a fait ses preuves et qui s'appuie sur un savoir-faire exceptionnel. Il se différencie des autres SATT en privilégiant une organisation en deux entités complémentaires permettant de séparer les métiers, à l'instar d'un fonds d'investissement.
GIFT devient une SATT à l'horizon 2014. Il prendra la forme d'une société par actions simplifiée (SAS), dont le capital sera détenu par les établissements partenaires, associés à la Caisse des Dépôts et Consignations et d'une unique association reconfigurée à partir des dispositifs actuels.

GIFT, un dispositif dual qui associe une structure commerciale à une structure opérationnelle
GIFT sera formé de deux structures interdépendantes quant à la réalisation de leurs missions :
  • une SAS, structure pilote stratégique et décisionnelle, investira financièrement sur des projets, sera chargée de faire fonctionner un mécanisme de retours financiers sur chaque projet et visera l'autofinancement à 10 ans.
  • une association, structure opérationnelle, qui aura la mission de faire émerger des projets des laboratoires des établissements membres et de les accompagner en coordonnant désormais les différentes étapes de maturation, d'incubation et de croissance ou de commercialisation.

GIFT s'appuie sur le savoir-faire exceptionnel des dispositifs mutualisés actuels.
Pendant la phase transitoire (ante création de la SATT), les projets issus des laboratoires des établissements du site de Grenoble Alpes continuent d'être accompagnés par les dispositifs actuels.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 25 février 2014

Univ. Grenoble Alpes