Aller au menu Aller au contenu
Une excellence accessible à tous

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Une excellence accessible à tous
Une excellence accessible à tous

> Formation

Remise des diplômes Grenoble INP : la promotion 2012 à l’honneur

Plus de 400 participants ont assisté à la cérémonie parrainée par Yves Bamberger, Conseiller scientifique du Président d'EDF, en présence de Gérard Matheron, Président du CA de Grenoble INP, et sous la présidence de Brigitte Plateau, Administrateur général de Grenoble INP. 7 diplômés des écoles du groupe et du département de formation continue ont reçu leur diplôme de leurs mains et ont présenté leur carrière professionnelle suite à leurs études d'ingénieur.

Brigitte Plateau, administrateur général de Grenoble INP a introduit cette cérémonie. « Merci d’être ici, pour cette cérémonie symbolique où ce qui nous anime et nous motive est mis à l’honneur par vous, nos diplômés. Ce que nous nous efforçons d’être aujourd’hui, c’est un révélateur de talents, par ces années que de jeunes gens brillants passent avec nous pour acquérir les compétences et partager un état d’esprit qui feront d’eux, nous en sommes convaincus, les meilleurs acteurs d’un avenir qu’ils devront, qu’ils doivent déjà, prendre en main.
La force et la spécificité de notre établissement, dans le réseau des INP, c’est de fédérer 6 écoles d’excellence axées sur des enjeux technologiques et sociétaux majeurs, et c’est le choix d’y répondre en innovant pour un avenir durable. »



Suite à ce discours, Gérard Matheron, président du conseil d’administration de Grenoble INP, directeur du site STMicroelectronics de Crolles, et parrain de la promotion 2011 de Grenoble INP, s’est ensuite exprimé.
« Le parrainage de l’an dernier m’a laissé un souvenir chargé d’émotion. D’abord parce que pour vous diplômés, la remise des diplômes est une occasion unique de vous retrouver un an après le début de votre vie professionnelle, entourés de vos proches. C’est une vraie réunion familiale durant laquelle on ne peut que constater la diversité des carrières qui s’offrent aux diplômés de Grenoble INP.  
Si Grenoble INP est un accélérateur de carrière, je dirais qu’il vous a fourni la planche d’appel, mais que pour réussir le double salto, vous devrez compter sur vos compétences et vos qualités personnelles !
 La qualité des formations dispensées par votre établissement fait que STMicroelectronics va continuer à recruter de jeunes diplômés de vos écoles, notamment dans le cadre du programme NANO 2017. »

Enfin,Yves Bamberger, conseiller scientifique du président d'EDF et parrain de la promotion 2012, a pris la parole.

« Ce sont les hasards de la vie qui ont fait que j’ai fait carrière à EDF. Quand je suis entré à l’X, je voulais faire soit de la recherche en maths, soit de la politique. J’ai finalement fait de la mécanique et du génie civil, en réaction à un professeur déplorable en la matière. Ensuite, je suis entré à EDF car il y avait à l’époque un réel besoin d’experts dans mon domaine. 
En tant qu’employeur, nous attendons des jeunes diplômés que nous recrutons, tout ce que fournissent les formations de Grenoble INP : une solide culture scientifique, une grande autonomie et une réelle envie d’apprendre, le tout avec une ouverture à l’international. 
EDF offre des opportunités de carrières particulièrement riches pour de jeunes ingénieurs. D’abord par la diversité des compétences recherchées : neutronique, génie civil, big data, génie électrique, mécanique, énergies renouvelables… Bref, beaucoup de disciplines abordées dans vos filières. 
Aujourd’hui à l’aube de votre carrière, il y a fort à parier que vous allez vivre une période passionnante, avec des défis scientifiques, techniques, industriels, économiques et sociaux majeurs à relever. Vous serez à la fois spectateurs et acteurs de tout cela.
Pour ne parler que de mon domaine, il faudra par exemple limiter l’usage des énergies carbonées en modifiant profondément les usages dans le bâtiment et les transports. Concrètement, il y a beaucoup à faire, entre autres, pour la démocratisation de la filière photovoltaïque, l’amélioration des systèmes de pompes à chaleur, et dans les transports, pour le développement des véhicules hybrides et électriques.
Côté production, nous assistons à l’apparition de sources décentralisées qu’il faut parvenir à intégrer au réseau. Cela implique une profonde modification de ce dernier, qui sera à l’avenir truffé de capteurs, de systèmes de protection… pour devenir ce que l’on appelle un « smartgrid ». Parallèlement, des ressources colossales restent à exploiter notamment en hydroélectricité et dans le nucléaire avec le développement des réacteurs de génération 4.
Bien d’autres défis sont à relever dans les grands réseaux de transport, qui vont continuer à se développer à l’échelle mondiale et sur des longues distances. Bref, EDF offre des opportunités de carrières et d’aventures humaines fabuleuses, tout en contribuant aux défis de ce siècle ! »



L’employabilité des diplômés de Grenoble INP


La promotion 2012  s’est très bien intégrée sur le marché du travail. Ils mettent en moyenne 33 jours pour trouver un premier emploi, 54% d’entre eux ont même signé un contrat de travail avant de sortir de l’école, et 6 mois après le diplôme, le taux net d’emploi se fixe à 87%. 12% des jeunes diplômés ont été recrutés à l’international.

Profils des ambassadeurs

Chacun leur tour, ils ont été accueillis sur scène par Brigitte Plateau, Yves Bamberger et les directeurs, directrices de leur école pour présenter individuellement leur parcours, leur nouvelle vie professionnelle et raconter quelques souvenirs marquants de leurs années à Grenoble INP. C’est des mains d'Yves Bamberger et de leur directeur que les 7 ingénieurs ambassadeurs ont reçu leur diplôme.

La remise des diplômes a également eu lieu dans chacune des écoles de Grenoble INP, le 22 pour Esisar et Pagora et le 23 pour Ense3, Ensimag, Génie industriel et Phelma. Comme chaque année, Grenoble INP – Alumni était présente pour cette occasion, pour se faire connaître des jeunes actifs et agrandir ainsi le réseau des diplômés.

Grenoble INP – Ense3 : Julie Fouqué

Formation d’origine : Classe préparatoire MP au Lycée Pierre Cornielle à Rouen.
Métier exercé : ingénieur Génie Civil chez EDF CIH Savoie Technolac au Bourget du Lac.
« J’ai choisi de travailler dans le génie civil pour plusieurs raisons : d’abord parce que mon père y travaillait lui-même, ce qui m’a permis de découvrir le milieu très jeune, et ensuite parce que le génie civil est un domaine très vaste, qui donne l’occasion de découvrir différents secteurs d’activité dans une carrière.

Durant ma formation, j’ai pu passer un semestre à l’université de Montréal. J’y ai découvert une nouvelle façon de travailler et beaucoup de choses dans le domaine de l’hydraulique. 
J’encourage toutes les jeunes filles à ne pas hésiter à se lancer dans une carrière d’ingénieur. Elles font preuve de qualités très utiles dans ce métier, comme l’organisation et la rigueur ! De plus, les mentalités ont évolué dans les entreprises et il est aujourd’hui possible de concilier vie professionnelle et vie familiale. »


Grenoble INP – Ensimag : Kaue Soares da Silveira
Formation d’origine : Filière d’ingénieur en informatique à l’Université Rio Grande do Sul, Brésil.
Métier : Lead Software Engineer III chez Google à Zurich.
« J’ai un parcours un peu atypique, puisque je suis diplômé à la fois de l’université fédérale do Rio Grande do Sul à Porto Allegre au Brésil, et de l’Ensimag. En effet, je souhaitais me démarquer de mes camarades de promotion en obtenant un double diplôme. J’ai choisi l’Ensimag pour son excellente réputation, et parce qu’elle proposait un cursus à la fois suffisamment proche de celui de mon université d’origine pour que ce soit cohérent dans mon parcours, et suffisamment différent pour que ce soit enrichissant. Je ne le regrette pas. J’ai eu l’opportunité de réaliser mon PFE chez Google, puis d’y être embauché. Mon expérience à l’internationale y est fortement utile : je travaille dans une équipe très cosmopolite, puisque nous avons 5 nationalités représentées,… pour 5 personnes ! »



Grenoble INP – Esisar : Nicolas Curtil
Formation d’origine : prépa intégrée Esisar.
Métier exercé : Ingénieur Recherche et Développement systèmes embarqués chez SOCOMEC à Huttenheim.
« Je suis entré très jeune à l’Esisar pour ses thématiques sur les systèmes embarqués, mais aussi pour l’esprit de famille qui règne dans cette petite école. La proximité entre les étudiants et les professeurs m’a tout de suite mis à l’aise. Le très bon accueil que j’ai eu à l’école m’a poussé à  m’investir très rapidement au sein du Cercle des élèves pour en devenir finalement président. 
J’ai également eu l’occasion de partir deux mois à Ottawa juste après la prépa, lors d’un stage de technicien dans un laboratoire. J’ai découvert un pays que j’ai adoré, et dans lequel je suis retourné pour un semestre à l’école polytechnique de Montréal. 
Je participe aujourd’hui au développement d’onduleurs chez SOCOMEC, en Alsace. »

Grenoble INP – Génie industriel : Pauline Bizet
Formation d’origine : MP – Lycée Itec Boisfleury à Corenc.
Métier exercé : Flight Loads Engineer chez Eurocopter Aéroport international de Marseille à Marignane.
« Je suis ingénieur calcul de charge chez Eurocopter. Concrètement, je fais de la mécanique, et je contribue à assurer la sécurité de nos appareils.
 Je remercie mon école de m’avoir permis de construire mon projet professionnel et d’exercer aujourd’hui un métier que j’aime. Moi qui ai toujours apprécié la mécanique et les beaux systèmes, j’ai eu la chance de réaliser mon stage de première année dans le domaine de l’aéronautique chez ATER à Toulouse. J’y ai découvert un milieu industriel où la sécurité fait partie du quotidien dès la conception des produits. Ça m’a plu, j’ai persévéré en réalisant un semestre d’échange à Bath en Angleterre, où j’ai complété ma formation en aéronautique. J’ai ensuite réalisé mon PFE chez Eurocopter qui m’a embauchée dans la foulée. »


Grenoble INP – Pagora : Antoine Dube
Formation initiale : Prépa PCSI / PC, Lycée Henri Bergson, Angers.
Métier exercé : Packaging Sales Engineer chez MPO France à Averton.
« Après ma prépa, j’avais envie de poursuivre mon cursus par apprentissage, j’ai donc fait le tour des écoles qui proposaient cette voie-là. Le contact que j’ai eu avec Pagora a été excellent, ce qui m’a convaincu d’y aller. De plus, le papier est un secteur passionnant, qui envahit notre quotidien.
L’apprentissage, que j’ai pratiqué dès ma première année d’école, m’a beaucoup apporté. Ce mode de formation permet de mettre directement en pratique dans l’entreprise des connaissances acquises pendant les cours. Je travaille aujourd’hui dans le domaine du packaging collector pour l'entertainment dans une entreprise londonienne qui réalise des supports média. »

Grenoble INP – Phelma : Stéphanie Michel
Formation d’origine : Classes préparatoires – spécialité PT – Lycée Vaucanson de Grenoble.
Métier exercé : Concepteur en microélectronique analogique chez Easii IC-Grenoble.
« Après une classe préparatoire technique, j’ai choisi d’intégrer Phelma pour faire de l’électronique. Mon père, ingénieur en électronique, m’a transmis son goût pour cette discipline et son côté magique. Car finalement, l’électronique permet de transformer du sable en systèmes intelligents ! Ma formation m’a permis de me concentrer sur la technique, c’est une formation ouverte et poussée à la fois, que je ne regrette absolument pas.
Je travaille aujourd’hui dans une PME Grenobloise : Easii IC, société de service spécialisée en électronique et microélectronique. En plus d’être une société de service, elle propose de l’assistance technique à ses clients. J’ai déjà réalisé une mission d’un an au sein du groupe Sofradir, durant laquelle j’ai participé au développement d’imageurs infrarouges. J’ai pu gérer moi-même mon projet, ce fut une première expérience très enrichissante ! »

Formation continue : Stéphane Caregnato
Formation d’origine : Licence pro TIT (Instrument Intelligente) à l’Université de Savoie, DUT GEII (Génie Electronique et Informatique).
Métier exercé : Chef de projet innovation groupe Seb.
« Quand j’ai choisi d’intégrer la formation « ingénieur en management technologique » de Grenoble INP, j’étais déjà en poste chez Seb, dans une équipe innovation. Or, pour être acteur de l’innovation chez Seb, il faut disposer d’un socle technique, à la charnière du marketing. J’ai retrouvé cette dualité dans le programme de formation continue proposé par Grenoble INP. 
Je remercie ma famille qui m’a soutenu pendant ces trois ans, durant lesquels j’ai eu un rythme inhabituel, entre mon métier chez Seb, ma formation, sans oublier mes obligations familiales. Je tiens à remercier l’équipe enseignante, qui s’est montrée très à l’écoute, ainsi que mon entreprise qui m’a beaucoup soutenu dans ma démarche. Aujourd’hui j’ai obtenu une légitimité dans mon poste, c’est une belle récompense. »

C’est en citant Einstein qu’Yves Bamberger a conclu la présentation des diplômés : « L’imagination est plus importante que la connaissance. »

Enfin, avant la clôture de la cérémonie, Martian Martine, président de Grenoble INP - Alumni a tenu à féliciter  « toute la promotion 2012 qui a bien mérité son diplôme ! Grenoble INP - Alumni, ce sont 40000 diplômés partout dans le monde, dans différents secteurs d’activité. Le rôle de notre association est de maintenir le lien entre les ingénieurs en activité et leur école, et de valoriser certains parcours atypiques ou prestigieux. 
L’an dernier, nous avons mis en place une action de solidarité intergénérationnelle au sein du réseau : un dispositif de prêts à destination des étudiants de Grenoble INP en difficulté financière, remboursables une fois intégré dans la vie active.

Dans le même esprit, et en partenariat avec l’association des diplômés de Grenoble Ecole de Management, nous incitons les diplômés à soutenir les projets de création d’entreprise et de création d’activité portées par des diplômés. Grenoble INP, c’est un diplôme, un réseau, des valeurs ! »


Tous les participants ont poursuivi leurs échanges, mais aussi leurs retrouvailles autour d’un cocktail pour clore cet événement. Les diplômés se sont ensuite rendus dans leurs écoles respectives afin d’assister aux cérémonies organisées par celles-ci (à l’exception de l’Esisar et Pagora qui ont eu lieu la veille.

La cérémonie de remise de diplômes a été intégralement filmée. Elle est disponible au service communication.

mise à jour le 4 décembre 2013

Univ. Grenoble Alpes