Aller au menu Aller au contenu
Une excellence accessible à tous

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Une excellence accessible à tous

> Formation > Doctorats

L’initiative de l’Université de Grenoble – Le label R2I

Mis à jour le 20 décembre 2011
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

La valorisation des compétences du doctorat se trouve confrontée à différentes difficultés :

  • La faiblesse de la R&D privée en France ;
  • La dichotomie écoles d'ingénieurs - Universités ;
  • Une professionnalisation insuffisante des doctorants, dans la mesure où le doctorat n'est pas  suffisamment considéré comme une première expérience professionnelle de recherche et d'innovation ;
  • Une méconnaissance réciproque des mondes académique et de l'entreprise, source de préjugés et conséquence d'un manque d'information et de communication, de vocabulaires différents, d'une temporalité différente, du statut spécifique du doctorat, etc.

Mais la situation évolue dans le bon sens et rapidement. Des initiatives ont été prises à différents niveaux depuis quelques années (thèse CIFRE, dispositif « nouveau chapitre de thèse » initié par l'ABG, contrat doctoral, doctorants conseils, initiatives de certaines ED...).

Le label R2I s'inscrit dans cette logique. Dans l'esprit, il s'appuie sur le cadre « politique » que définit le contrat doctoral, tout en étant ouvert aux doctorants financés par les entreprises. Il combine les typologies d'actions qui ont fait leurs preuves en les mettant en perspective par rapport à un référentiel qui peut être reconnu par les employeurs potentiels des docteurs.

En effet, amplifier et structurer l'accompagnement des doctorants :

  • dans la construction de leur projet professionnel ;
  • dans l'acquisition ou le développement de compétences qui seront reconnues  des employeurs potentiels comme le plus des docteurs ;
  • dans la prise de conscience de leurs compétences et leur capacité à les revendiquer.

C'est l'une des raisons d'être des labels proposés par l'Université de Grenoble à partir de la rentrée 2011, dont l'objectif est également de contribuer à valoriser le doctorat tant auprès des ingénieurs et masters que des employeurs potentiels.

Grenoble INP est maître d'œuvre pour l'Université de Grenoble d'un des labels (R2I : Recherche-Industrie et Ingénierie), lequel s'adresse à des doctorants qui ont un projet d'insertion en entreprise.

Le label R2I combine plusieurs typologies d'actions en les mettant en perspective par rapport à un référentiel de compétences reconnues par les entreprises. Plus précisément, après une phase de préparation, puis d'évaluation de compétences et de sélection en 1ère année, les doctorants engagés dans le label :

  • suivent des formations complémentaires "adaptées" à leur profil et projet professionnel
  • se voient confier des missions pour ou en relation avec les entreprises (organisation de manifestations, veille technologique, expertises, formation ...). En deuxième et troisième années, un crédit temps est dégagé sur leur travail de thèse proprement dit pour leur permettre de s'y consacrer.

Ils sont auto-organisés pour répondre aux sollicitations (à l'image des juniors entreprises) tout en bénéficiant de l'appui des structures de relations industrielles de Grenoble INP (maître d'œuvre) et des autres établissements du site.

Ces missions leur permettent de valoriser les compétences "scientifiques" acquises par le travail de thèse, de mieux connaître les entreprises et leurs attentes et se faire connaître d'elles. Les missions, et le fait qu'ils constituent une équipe très pluridisciplinaire auto-organisée, leur permettent d'acquérir ou de développer de nouvelles compétences également attendues des entreprises.

Le label R2I est potentiellement ouvert à tous les doctorants, quels que soient leur parcours  précédent, leur spécialité de thèse et l'école doctorale de rattachement.

La définition d'un référentiel des compétences du docteur, génériques ou plus spécifiques, qui soit reconnu des entreprises, est un élément important de ce projet, comme leur hiérarchisation. Il fixe les objectifs à atteindre et, dans une certaine mesure, les actions individualisées qui permettront aux doctorants de les atteindre (formations, formes de mises en situation) en fonction de leur profil initial.

 


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 20 décembre 2011

Univ. Grenoble Alpes