Aller au menu Aller au contenu
Une excellence accessible à tous

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Une excellence accessible à tous

> Formation > Ingénieurs

Ingénieurs et apprentis, c'est possible

Mis à jour le 7 janvier 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Pagora, Esisar, Ensimag : trois écoles de Grenoble INP proposent aujourd’hui des parcours de formation par la voie de l’apprentissage alliant une formation théorique d’excellence à une pédagogie de l’expérience. Des cursus qui séduisent de plus en plus les industriels de la PME aux groupes internationaux.

"Faire pour comprendre, comprendre pour faire" :  voilà l'esprit de la formation par l'apprentissage des ingénieurs de Grenoble INP. Concrètement, que ce soit à Pagora, à l'Esisar ou à l'Ensimag, les apprentis ingénieurs partagent leur temps entre l'école et l'entreprise. Au cours des trois années de la formation, ces périodes alternent selon un rythme progressif qui permet aux apprentis de s'investir au sein de leur entreprise d'accueil dans des missions exigeant de plus en plus de compétences techniques et d'autonomie.

Du point de vue pédagogique, l'approche théorique s'appuie le plus souvent sur les faits observés en entreprise. La pratique des "retours d'expérience" permettant d'articuler la progression des connaissances et des savoir-faire. Pour Frédéric Munoz, responsable pédagogique du CFA de Grenoble INP - Pagora, l'un des atouts majeurs de la formation par l'apprentissage est sa transversalité. "L'alternance permet une intégration au sens large dans le monde du travail. Les apprentis découvrent le métier d'ingénieur sous tous ses aspects et le fonctionnement global de l'entreprise. C'est une expérienceirremplaçable qui favorise leur employabilité".  Compétent et expérimenté, voilà en effet les qualités essentielles quecherchent les industriels lorsqu'ils embauchent un ingénieur. C'est d'ailleurs en réponse aux attentes des professionnels que les trois cursus par apprentissage de Grenoble INP ont été créés il y a 15 ans à Pagora, 3 ans à l'Esisar et cette année à l'Ensimag.

Partenaires du succès de ces formations, les entreprises s'y investissent parce qu'elles représentent des pépinières de talents. Jean-Luc Perrot, chargé de la mise en œuvre de la formation par apprentissage à Grenoble INP - Esisar, et Nathalie Fulget, actuelle coordinatrice, précisent : "Nous collaborons depuis longtemps avec les entreprises dans le cadre du transfert de technologie. Lorsque la filière par apprentissage a été créée en 2006, elles ont répondu présent. Depuis, des grands groupes mais aussi des petites entreprises locales nous ont rejoint. Cet élargissement du cercle de nos partenaires démontre la pertinence de cette voie de formation".

Côté Grenoble INP - Ensimag, Jacques Mossière, son directeur, fait un bilan positif de la première rentrée : "Grâce à notre partenariat avec les entreprises de la Métallurgie et l'Institut des Techniques d'ingénieur de l'industrie (ITII), les premiers apprentis élèves-ingénieurs ont tous trouvé facilement un poste en entreprise".


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 7 janvier 2010

Oser l'apprentissage

Industriels ou responsables de ces filières au sein de Grenoble INP, tous reconnaissent que l'apprentissage est aussi un challenge. Pas facile en effet de mener de front des études et une vie de salarié, de suivre une formation d'ingénieur, notamment lorsque l'on vient d'un DUT ou d'un BTS... Mais ces efforts construisent un avenir prometteur comme en témoigne Thierry Uring, délégué général de l'UDIMEC : "L'audace et le courage d'avoir choisi l'alternance sont toujours reconnus par les professionnels qui apprécient particulièrement la maturité des ingénieurs issus de l'apprentissage".
Univ. Grenoble Alpes