Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Une excellence accessible à tous

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Technology
Une excellence accessible à tous

L’insertion professionnelle des diplômés de Grenoble INP retrouve son niveau d’avant crise

Mis à jour le 25 février 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Bonne nouvelle : les jeunes ingénieurs de Grenoble INP restent épargnés par le climat d’incertitude économique qui règne. Les chiffres de l’enquête annuelle de la Conférence des Grandes Ecoles sur l’insertion professionnelle des jeunes diplômés 2011 ont retrouvé le niveau de ceux observés pour les diplômés 2008, juste avant la crise financière.

Insertion professionnelle - Vignette d'actualité (300x225).jpg

Insertion professionnelle - Vignette d'actualité (300x225).jpg

Alors que le gouvernement affiche la volonté de réindustrialiser la France et de former 40000 ingénieurs d'ici à 2020, les chiffres de l'insertion professionnelle des jeunes diplômés 2011 de Grenoble INP six mois après leur sortie de l'école sont enthousiasmants. Bien que les effets de la crise financière soient loin d'être passés, et que la proportion d'actifs ayant un emploi diminue en France, ce n'est pas le cas de la population d'ingénieurs en général, et de ceux de Grenoble INP en particulier.

Le taux net d'emploi des diplômés de Grenoble INP 2011, qui correspond à la proportion d'actifs* en activité professionnelle est de 90%. Ce chiffre, meilleur que ceux observés pour les diplômés 2009 (83%) et 2010 (88%), est comparable à celui observé pour les diplômés 2008 avant la crise financière mondiale. Il est, en outre, de 4,3 points supérieurs à celui constaté pour l'ensemble des écoles d'ingénieurs de France.

Sur l'ensemble de la promotion 2011, 69% des diplômés de Grenoble INP ont une activité professionnelle six mois après leur sortie de l'école (dont les contrats Cifre (Conventions industrielles de Formations par la Recherche), 19% sont en poursuite d'études, et 8% sont en recherche d'emploi. Encore une fois, ces chiffres sont comparables à ceux observés pour les diplômés 2008.

Les diplômés 2011 en activité ont mis 1,5 mois en moyenne pour trouver leur premier emploi. Parmi eux, 81% sont en CDI et 97% ont le statut cadre.

Une insertion professionnelle comparable à celles des diplômés 2008
Insertion professionnelle des diplômés

Poursuite d'études


La répartition par secteur d'activité montre bien l'adéquation formation/emploi de Grenoble INP
Secteur d'emploi des diplômés

Les services ou départements



Une répartition équilibrée des lieux de travail des ingénieurs Grenoble INP



Cette année, 12% des jeunes diplômés de Grenoble INP ont pris un premier emploi à l'étranger, contre 10% l'an passé.

* La population active comprend les personnes présentes sur le marché de l'emploi, qu'elles soient en poste ou en recherche d'emploi.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Christopher Schmitt

mise à jour le 25 février 2014

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus