Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche - Valo > Eclairages

MagIA simplifie le diagnostic immunologique

Mis à jour le 31 octobre 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Issue du G2Elab, du LMGP, de l’Institut Néel et de l’IAB en 2017, MagIA Diagnostics développe des tests immunologiques rapides et faciles à mettre en œuvre. Objectif : permettre un dépistage du patient ou une mesure en urgence pour une prise en charge plus rapide et à moindre coût.

Elisa

Elisa

En biologie, le test ELISA* est une technique utilisée pour détecter la présence d'un anticorps ou d'un antigène dans un échantillon. Or, ce test comporte souvent de multiples étapes, longues et fastidieuses, qui limitent la reproductibilité à petite échelle et empêchent un transfert simple vers une immunoanalyse quantitative portable fiable.
L’apport de MagIA est de délocaliser ces analyses aujourd’hui réalisées en laboratoire, pour proposer des dispositifs de tests au « chevet du patient ». Contrairement au test classique Elisa*, la technologie de détection de MagIA ne nécessite aucune étape de lavage. L’antigène recherché, dont la présence dans un échantillon témoigne d’une pathologie précise, est mis en évidence grâce à des anticorps marqués par des nanoparticules magnétiques et à d’autres, fluorescents.

Des micro-aimants développés au G2Elab
L’originalité du système repose en partie sur des micro-
aimants mis au point à l’Institut Néel et au G2Elab. Ces derniers capturent localement des nanoparticules magnétiques, qui en quelques minutes réagissent avec la protéine d’intérêt, pour permettre une mesure ultra-sensible, sans rinçage. « Si la molécule recherchée est présente dans l’échantillon, elle se fixe en moins de 15 minutes aux anticorps, formant des complexes marqués magnétiquement que l’on capte localement grâce aux micro-aimants, explique Paul Kauffmann, PDG de MagIA.  Le signal spécifique est alors discriminé du surnageant par un système d’imagerie différentielle. »
Un démonstrateur portable sans lavage, déjà fonctionnel, permettant de transférer facilement des protocoles immunologiques existants tout en offrant des performances analytiques « grade laboratoire », un gain de temps et une réduction des consommable a été réalisé. MagIA développe désormais son premier test de dépistage infectieux et établit des premières études pour des partenaires en santé humaine et animale.

* Enzyme Linked ImmunoSorbent Assay

 démonstrateur
 


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Clotilde Waltz

mise à jour le 31 octobre 2018

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes