Aller au menu Aller au contenu
Donner vie aux connaissances scientifiques

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Engineering
Donner vie aux connaissances scientifiques

> Recherche - Valo > Eclairages

Des éoliennes dans les airs

Mis à jour le 25 mars 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Baisser le coût des énergies renouvelables est une étape indispensable vers la transition énergétique. Rogelio Lozano, diplômé de Centrale Paris et docteur de Grenoble INP, travaille depuis 5 ans sur un concept d'éolienne original, plus économique que les éoliennes actuelles.

Eoliennes offshore

Eoliennes offshore

Bladetips Energy est une toute jeune entreprise, promise à un bel avenir. Son ambition : faire voler les éoliennes ! « Partant du constat que les éoliennes offshore ont besoin d’une base stable pour rester verticales et que cette dernière absorbe 80% des matériaux utilisés pour l’ensemble de l’installation, nous avons voulu créer un modèle débarrassé de tout matériau superflu », explique Rogelio Lozano. Le concept repose sur un rotor volant entrainant un générateur au sol, ce qui permet, outre l’économie de matière, d’aller chercher les vents là où ils sont les plus forts et les plus réguliers. La production d’électricité par km² de terrain est augmentée de 10%, et le coût initial sera réduit de moitié par rapport à une éolienne offshore flottante.

Electrifier les lieux isolés
Plus économique, l’éolienne volante est aussi bien plus compacte que les éoliennes classiques, et peut facilement être transportée dans des containers  standards. « Cela facilite l’implantation des éoliennes dans les lieux les plus reculés comme les iles, les déserts...»
Plusieurs prototypes simplifiés ont déjà été réalisés et ont fait leurs preuves. Chaque éolienne est composée de trois ailes, qui sont en fait des drones dont on contrôle l’orientation et la vitesse de rotation. « L’éolienne vole comme un cerf-volant, explique Rogelio Lozano. Le câble qui la retient au sol est enroulé autour de l’axe d’une dynamo et les mouvements de va et vient génèrent du courant. »
Soutenu et accompagné par Linksium, l’entrepreneur espère mettre au point un prototype à l’échelle 1 pour 2017, et avoir une solution industrielle à proposer pour l’exposition universelle de Dubaï en 2020 !


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Clotilde Waltz

mise à jour le 25 mars 2016

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes