Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
L'esprit d'innovation partagé

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Technology
L'esprit d'innovation partagé

Eléna Energie, le souffle de l'innovation

Mis à jour le 21 mai 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rencontre avec Daniel Roye, professeur à Grenoble INP - Ense3, chercheur à G2elab et conseiller scientifique d’Éléna Énergie à propos de la toute nouvelle société Éléna Énergie qui a inventé une éolienne carénée de dimension réduite dont la technologie innovante permet notamment de réguler les flux traversant.

Présentez-nous Éléna ! Daniel Roye : C'est le nom de cette éolienne nouvelle génération qui correspond simplement aux premières lettres de « électricité naturelle » ! Au premier regard, Éléna affiche sa différence car elle est beaucoup plus petite qu'une éolienne traditionnelle, son diamètre est compris entre 40 cm et 2 m. Son axe de fonctionnement peut être horizontal ou vertical, ce qui permet différents types d'implantation. La coque qui l'entoure est une autre caractéristique majeure ! À quoi sert ce carénage ? D. R. : Il a de nombreux atouts ! La géométrie des profils aérodynamiques internes et externes de la carène augmentent la vitesse du flux d'air interne et externe. La carène produit le même type de phénomène d'accélération et d'aspiration des flux d'air qu'une aile d'avion ! Cela permet aux mini-éoliennes de produire la même quantité d'énergie que des éoliennes trois fois plus grandes ! Par ailleurs, la carène réduit considérablement la nuisance sonore et les vibrations produites par les pales. Elle empêche tout accident lié au mouvement des pales, ce qui est important pour l'habitat. On peut y fixer une grille qui empêche les oiseaux de se blesser sur les pales. Cet avantage, auquel nous n'avions pas pensé au départ, a été relevé par les spécialistes des zones naturelles protégées. Comment l'énergie du vent est-elle convertie ? D. R. : La conversion est assurée par des turbines axiales et/ou en couronnes. Un système de commande alimenté en électricité par un système photovoltaïque, placé sur la carène, permet de réguler les rotors et la gestion des sources d'énergie afin d'augmenter le rendement et la qualité du courant. Peut-on coupler ces éoliennes avec d'autres dispositifs ? D. R. : Ces petites éoliennes peuvent effectivement venir compléter l'alimentation d'un réseau traditionnel ou bien une installation solaire locale. L'avenir se dessine dans le « multi-sources ». À terme, ces installations permettront de créer des bâtiments à énergie positive. D'autres applications sont envisageables du côté des transports, des antennes de télécommunication, de la signalisation routière et des loisirs (voiliers, camping cars...). Éléna Énergie ouvre un avenir nouveau aux petites éoliennes ! Quel rôle ont joué les laboratoires de Grenoble INP dans ce projet ? D. R. : À l'origine, Elena, c'est une idée géniale de Frédéric Carré, dirigeant de la société Eléna Energie ! Le concept qui a grandi  au sein de l'incubateur GRAIN, puis qui est devenue une réalité grâce à l'implication de Grenoble INP et à l'expertise de ses chercheurs ! La création du prototype a pu se réaliser avec les compétences spécifiques des laboratoires partenaires de Grenoble INP : le CREMhyg, G2ELab et le LEGI, ainsi qu'à l'appui du CEA, du CNRS et du pôle de compétitivité TENERRDIS. Aujourd'hui, Éléna Énergie est une start-up que Grenoble INP continue de soutenir en mettant à sa disposition deux conseillers scientifiques, Jean-Louis Kueny, professeur Grenoble INP - ense3 et chercheur au LEGI et moi-même,  et en lui permettant de bénéficier d'une plate forme d'essais sur le campus.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Clotilde Waltz

mise à jour le 21 mai 2010

Grenoble INP Entreprise

La Fondation partenariale

Taxe d'apprentissage

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus