Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Technology
Innover pour un avenir durable

Pleins phares sur le projet DREAM

Publié le 15 mars 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Une fois n’est pas coutume. La très sélective section « Results » du portail d’information de la Commission européenne (consacrée à la diffusion des résultats des projets de recherche financés par cette institution), vient de publier un article en pas moins de 6 langues sur le projet DREAM, coordonné par le G2Elab et la DRIVE, avec la collaboration de INPG Entreprise SA.

logo-dream-colour-rvb-.jpg

logo-dream-colour-rvb-.jpg

DREAM devient ainsi le deuxième* projet européen coordonné par Grenoble INP à bénéficier de ce rayonnement multilingue (anglais, français, allemand, espagnol, italien et polonais).
Cette mise en lumière exceptionnelle témoigne une nouvelle fois de l'excellence scientifique et de l’intérêt que suscite le projet DREAM, dont l’objectif est d’expérimenter des outils innovants de gestion décentralisée des réseaux de distribution d’électricité.

Le projet a été évalué en début de mois à Bruxelles. En mars 2016, il avait déjà attiré l’attention de Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, lors d’une visite au G2Elab.

« Les différents acteurs des réseaux de distribution peuvent également trouver les résultats et publications de DREAM sur http://www.dream-smartgrid.eu/. L'ensemble des partenaires y présentent de manière synthétique leurs outils et méthodes scientifiques développées pour augmenter les taux de renouvelables en minimisant les investissements. Ce projet, ambitieux et à la frontière des disciplines informatique et génie électrique, bouscule la manière de distribuer dynamiquement l'intelligence dans les Smart Grids et ainsi résoudre localement et à moindre coûts des problèmes multi-échelles non-polynomiaux difficiles. Cette résolution s'appuie sur des composants de conduite avancés et sous contrôle de l'opérateur du réseau de distribution, lui permettant de garder la main sur une infrastructure vitale pour nos sociétés modernes »  souligne Raphaël Caire, Coordinateur du projet durant 40 mois.
 

Images ©TéléGrenoble

Découvrez l’article sur : http://cordis.europa.eu/result/rcn/191063_en.html

* Le Réseau d’Excellence Nanofuntion avait bénéficié également d’une édition multilingue en 2013. 

A lire : Dream est devenu réalité...












 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Marie Glorion

mise à jour le 4 avril 2017

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus