Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Innover pour un avenir durable

Institut polytechnique de Grenoble

Grenoble Institute of Technology
Innover pour un avenir durable

Les écoles de Grenoble INP, portées par un potentiel académique impressionnant, progressent d’année en année, selon le magazine L’Etudiant

Publié le 16 décembre 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué 15 décembre 2009

Le classement 2010 des écoles d’ingénieurs du magazine L’Etudiant vient de paraître. Les performances des écoles de Grenoble INP sont en nette progression.

Ainsi, pour les écoles à Bac + 2 (sur 94 écoles classées) :
 

  • l'Ensimag est 12ème (18ème en 2009)
     
  • Phelma est 19ème (22ème en 2009)
     
  • Ense3 est 23ème (26ème en 2009)
     
  • Génie industriel est 29ème (26ème en 2009)
     
  • Pagora est 45ème (comme en 2009).

L'Esisar enregistre une nouvelle progression remarquable en se classant 19ème dans le classement des écoles après bac sur 66 écoles classées (29ème en 2009).

La rédaction de l'Etudiant souligne, notamment, que "19 établissements au-dessus de 500 points forment l'élite des écoles d'ingénieurs françaises", un club très fermé qu'a rejoint l'Ensimag cette année. "Les 17 établissements qui cumulent entre 400 et 500 points constituent aussi des formations d'excellence et font office de bons challengers au premier groupe". La rédaction ajoute que "issues de la recomposition de Grenoble INP, Phelma, Ense3 et Génie industriel, portées par un potentiel académique impressionnant, progressent d'année en année". D'ailleurs, en ce qui concerne le potentiel académique, qui, selon l'Etudiant, permet à une école d'être "toujours à la pointe des évolutions scientifiques et technologiques", et constitue "un atout fondamental dans la formation des futurs ingénieurs et une force qui fait mouche pour le rayonnement international de l'établissement", les écoles de Grenoble INP se distinguent. Enfin, les auteurs de l'enquête remarquent que les écoles d'ingénieurs ont su trouver la bonne stratégie pour attirer plus d'étudiants étrangers tout en restant sélectives, en s'adossant à une marque ou un réseau comme Centrale, les Mines, les INSA ou encore les INP.

Sinon, le haut du classement, que ce soit pour les écoles à Bac + 2 ou après Bac, ne bouge quasiment pas, dominé respectivement par l'Ecole polytechnique et l'INSA de Lyon. A noter dans les écoles à Bac + 2 la percée de Montpellier SupAgro, qui passe de 45ème à 29ème, récoltant les bénéfices de la fusion de 4 formations d'ingénieurs montpelliéraines en 2007, et décrochant au passage son statut de Grand Etablissement.

Retrouvez le classement de l'année dernière sur le site Internet de Grenoble INP.

Contact :
Florent GOT


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Maxime Tran-To

mise à jour le 18 décembre 2009

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus